Au revoir Maurice

Notre président fondateur, Maurice MIQUEL nous a quittés le 9 avril 2020
jeudi 9 avril 2020
par  Suzanne BARTHE

Maurice Miquel

Président fondateur de notre association, Maurice Miquel, avait su très tôt partager avec un petit groupe d’amis sa passion pour la généalogie et l’histoire. S’appuyant sur l’informatique dès la naissance du Cercle Généalogique du Sud-Aveyron, il a eu l’idée géniale de la création d’une base informatique unique dans laquelle chacun pourrait amener son travail et chercher ses ancêtres. Dès lors, il n’a eu de cesse de développer l’association en organisant les relevés systématiques des registres paroissiaux, de l’état-civil et des registres de notaires.

M. Maurice Miquel

Arpentant le Sud-Aveyron, il s’est alors attaché à retrouver les archives dans les greniers, sur les brocantes afin de les sauver et de les mettre à disposition de tous comme en témoignent les nombreux registres déposés par l’association aux Archives départementales.
Ce travail, il l’a conduit en s’appuyant, d’une part, sur des bénévoles actifs qui sont encore aujourd’hui les chevilles ouvrières de l’association et, d’autre part, sur des secrétaires salariées de l’association pour accueillir les adhérents et réaliser des travaux de recherches ou de saisie.
Cet esprit collaboratif, d’initiative, de partage, d’entraide, qu’a su insuffler Maurice est encore celui qui nous anime aujourd’hui.

Il continuait régulièrement à prendre une part active aux activités de l’association en partageant ses recherches au travers des articles qu’il nous transmettait et en participant à nos journées généalogiques de septembre.
Personnellement, je garde l’image de ce président visionnaire, tourné vers l’avenir, qui m’a accueilli au sein de l’association alors que je n’avais que 16 ans.
Merci Maurice pour ce travail immense.
Frédéric Perier

Galerie Photos

  • Il y a quelques jours, notre grand ami Maurice nous transmettait l’article qui suit. Ce sera donc son dernier. Nous le mettons en ligne en guise de clin d’oeil et d’au revoir. Maurice nous a quittés à huit heures au matin du 9 avril. Nous pensons bien à lui et à sa famille que nous assurons de notre très sincère amitié en ces instants difficiles que sont les moments de l’adieu, en particulier dans les circonstances actuelles.

N’hésitez pas à déposer ci-dessous (zone commentaires) vos messages d’amitié et de soutien à sa famille

Suzanne Barthe

Le texte de Maurice

"Dans ma généalogie j’arrive au mariage en 1715 du couple SALLES Raymond, M° chirurgien ép. de PREGET Marie. Je viens de retrouver un petit cahier de 32 pages, le concernant, ou sont notées comment guérir certaines maladies et au vu des actualités actuelles j’ai choisi et traduit un texte pouvant nous faire espérer la fin de ce virus.!!! pourquoi pas !!! Vous constaterez qu’il n’y a que des plantes J’ai gardé l’écriture exacte de l’époque (17-18 ème) bien que je ne suis pas arrivé à traduire deux mots, en rouge, Je vous laisse le soin de le faire, vous pouvez aussi traduire les deux remèdes de la page de droite.

Amusez-vous bien !!!

M. Maurice MIQUEL

Remède pour se garantir contre la peste

Pour se garantir contre la peste

Prenes trois pintes de « malvoysie » et la
mestres dans un post de terre nuf (neuf) y
portes une poignée de sauge, une
poignée de (rue) àm faites boulhir laditte
malvoysie herbes jusques a ce quelles
soit diminuée d’un tiers et passer le
tout par un linge et puis remettres
sur le feu dans le mesme post
ayeuté un sol de poivre demy once
muscade pilles le ansemble et
reboulhir un peu de temps et ajoutés
treaque mytridat et un quart de
pinte de l’eau angélique gardes cesy
comme le plus grand tresor qui soit au
monde contre la peste


Merci à tous pour vos messages, photographies, et coupures de presse. Nous les mettons dans la galerie photos
SB



Portfolio

Jean PONS, l'abbé VIVIER, Mme et Mr MIQUEL JPEG - 125.1 ko

Commentaires

Logo de gaillard sylvie
Au revoir Maurice
samedi 18 avril 2020 à 18h09 - par  gaillard sylvie

Au revoir Monsieur Miquel, on gardera de vous votre immense gentillesse et votre aude précieuse pour remonter notre généalogir et faire connaissance avec nos ancetres dont certains étaient communs avec les votres.
Toutes nos pensées envers la famille et les amis proches, courage !! surtout en cette période si compliquée a vivre...
Tres sincerement S.Genies ;Gaillard

Logo de Michel Pons
Au revoir Monsieur Miquel
samedi 18 avril 2020 à 12h36 - par  Michel Pons

C’est avec beaucoup de peine que je viens d’apprendre le décès de Mr Miquel. Je le remercie ici pour tout son travail, pour cette œuvre dont nous héritons, d’une humanité et d’une efficacité tout aussi immenses l’une que l’autre. Merci aussi à ces amis du départ et à ceux qui, dans son élan, la font perdurer dans le même esprit.
C’est avec émotion que je vois ces trois photos dans trois situations, chantant ou exposant, mais c’est bien la troisième qui me touche énormément. C’est celle de l’homme que j’ai rencontré pour la première fois il y a une douzaine d’années et qui vous accueille dans son groupe avec une gentillesse non dissimulée. Merci Mr Miquel.
J’exprime mes sincères condoléances à toute sa famille

Logo de Elisabeth Rouvier Pons
Hommage
vendredi 17 avril 2020 à 09h22 - par  Elisabeth Rouvier Pons

J’ai publié cet hommage sur Facebook mais plusieurs de mes amis m’ont fait remarquer qu’ils ne pouvaient pas le lire, aussi je l’ajoute sur cet emplacement.

" C’est avec beaucoup de respect et une grande émotion que je viens par ces quelques mots rendre hommage, en mon nom mais aussi au nom de tous nos amis généalogistes et amoureux de l’histoire, à la personne et au travail de notre ami Maurice Miquel.

Mon père et moi avons fait connaissance de Maurice en 1985 lors d’une réunion organisée par le Cercle Généalogique de Languedoc. Peu de temps après, avec Bernard Brengues, nous nous sommes retrouvés tous les trois au sein de la Sté d’Etudes Millavoises. De fil en aiguille, le 15 octobre 1987, sous le patronage de la vénérable dame jusqu’en 1993, nous avons créé avec d’autres compagnons le premier bureau de ce que l’on appellera le « Cercle Généalogique du Sud-Aveyron », devenu aujourd’hui le « Cercle Généalogique de l’Aveyron ». Ce jour là, nous étions 17 et Maurice en était le chef de file.

Ensuite viendra en 1992 à Rodez, la création du Cercle Généalogique du Rouergue sous l’impulsion du directeur des Archives Départementales Monsieur Jean Delmas. De nombreux membres du CGSA en étaient acteurs et six d’entre eux participeront au bureau constitutif. Maurice en sera le vice-président.

A Millau, Maurice va rester président du Cercle jusqu’en 2004, laissant à son successeur, après 17 ans d’existence, une association en pleine maturité comptant plus de 800 adhérents.
Ainsi a commencé une aventure inoubliable à laquelle j’ai le plaisir de participer depuis le premier jour.

Je veux témoigner du travail réalisé par Maurice : il aimait le contact humain, et il avait toujours été persuadé que la création d’un réseau, que le partage avec d’autres, que l’entraide, étaient la clef du développement de notre association et de la réussite des buts qu’il s’acharnait à atteindre sans relâche.

= Parvenir à sauvegarder notre histoire en pistant dans les moindres greniers les archives inconnues ou égarées. = Réaliser des copies afin d’éviter que les originaux ne soient abîmés par d’incessantes consultations. = Pouvoir ainsi les mettre à disposition du plus grand nombre. = Créer une base de données informatique unique pour collationner des relevés systématiques d’abord des registres paroissiaux, plus tard des actes de notaires. = Aider ceux qui veulent chercher l’histoire de leurs ancêtres, même les débutants.

Inlassablement il « transmettait ». Au fil de ces années, combien de fois n’est-il pas venu me voir dans mon bureau, plein d’enthousiasme communicatif, m’apportant une copie de sa moisson du jour ?

Sa « retraite » du cercle, bien que voulue, n’a pas signifié pour lui la cessation de toute activité. Aux commandes de son ordinateur, dans son repaire du Couloumbié, il apportait son aide et sa connaissance à qui frappait à sa porte.

Ces derniers temps, peut-être conscient que les heures lui seraient finalement comptées, il s’était appliqué à réaliser des ouvrages de synthèse pour expliquer à ses enfants et à ses amis ce qu’il avait fait et ce qu’il avait découvert sur l’histoire de sa famille.

C’est cette image d’un homme souhaitant que la connaissance ne reste pas l’apanage d’un seul mais bénéficie à tous que j’aimerais transmettre.

Combien vont me manquer nos petites rencontres à St Georges ! nos simples promenades sur la route, ou bien nos découvertes ! Car jusqu’au dernier jour Maurice n’a cessé de vouloir découvrir, sauver et mettre à la disposition du plus grand nombre. J’ai eu le bonheur de pouvoir l’accompagner.

A nous maintenant d’apprendre à continuer sans lui. J’espère pouvoir le faire, dans l’amitié et le partage, pour continuer d’œuvrer pour notre association et pour l’histoire de notre région ; cette région que celui que j’appellerais toujours avec tendresse "notre Président", aimait tant. "

Logo de VIALETTES Paulette
Au revoir Maurice
mercredi 15 avril 2020 à 19h12 - par  VIALETTES Paulette

Au revoir Maurice " mon cousin depuis 1660.."
Je suis profondément attristée en apprenant la disparition de Maurice Miquel. Fin 1996, lorsque j’ai adhéré au Cercle,après avoir recherché quelques ancêtres dans mon village de SteEulalie de Cernon,il m’a été une aide précieuse pour décrypter tant de registres.C’est à cette occasion qu’un jour il m’a dit"vous êtes ma cousine, j’ai une Vialettes dans mon arbre".Depuis, lors de nos rencontres,c’était la bise et "bonjour cousin, bonjour cousine".Que de souvenirs ! Oui, Maurice était un homme jovial,toujours
très accueillant, plein d’humour. Merci pour tout ce que vous m’avez apporté.
J’exprime mes très sincères condoléances à tous les siens.

Logo de André VIDAL
Au revoir Maurice
mardi 14 avril 2020 à 17h30 - par  André VIDAL

C’est avec tristesse que j’apprends le décès de Monsieur Maurice Miquel.
Je le connaissais depuis 30 ans, j’ai connu l’époque de la création du cercle, et la cave dans sa maison à St Georges de Luzençon ou il entreposé les archives du cercle.
J’ai eu l’occasion de le voir l’année dernière ou il ma présenté le livre qu’il écrivait sur sa famille,car je suis moi même descendant de la famille Miquel originaire du Viala du Tarn.
Je souhaite que le cercle en fera une édition avec l’accord de sa famille.
Famille a laquelle je présente toutes mes condoléances et leur souhaite courage dans la peine qui les attriste.

M. André VIDAL

Logo de Patrick Boyer
Au revoir Maurice
samedi 11 avril 2020 à 14h58 - par  Patrick Boyer

Adhérent du Cercle de fraîche date, et n’ayant jusqu’ici assisté qu’aux deux derniers rassemblements – j’habite au nord de l’Auvergne –, j’avais néanmoins rencontré Monsieur Miquel dont la personnalité et l’érudition forçaient l’admiration. J’avais aussi lu avec intérêt quelques-unes de ses communications publiées naguère sous l’égide de l’Université Populaire du Sud-Rouergue (Annales « Découverte du Rouergue »). Pour les adhérents du Cercle, Maurice Miquel était une référence ; mais il était aussi pour chacun, d’une certaine manière, quelqu’un de la famille, beaucoup plus qu’un cousin à la énième génération, le pater familias tutélaire de tous. Par l’évocation de ses souvenirs autant que par le fruit de ses recherches, ou par la vie qu’il a insufflée au Cercle Généalogique de l’Aveyron, il était un passeur qui nous rendait sensible notre propre histoire, familiale et personnelle. Je prends bien part à l’affliction de ses proches parents et amis.

Patrick Boyer

Logo de Suzanne BARTHE
Au revoir Maurice
samedi 11 avril 2020 à 12h10 - par  Suzanne BARTHE

Merci Isabelle pour ce message...Ceci nous ramène quelques années en arrière à La Cadenède... soit avec Georges GIRARD, soit surtout avec Maurice. C’est ce dernier qui m’avait communiqué la photographie de St Jean d’Alcas où très fièrement il "posait" avec vous... Je vous embrasse
Suzanne

PS
Maurice a été inhumé ce matin dans l’intimité familiale comme l’impose la situation sanitaire actuelle

Logo de Isabelle Dardel
Au revoir Maurice
samedi 11 avril 2020 à 10h18 - par  Isabelle Dardel

Que d’émotions en apprenant cette triste nouvelle, puis en découvrant ces commentaires et ces photos qui me transportent des années en arrière : Saint Jean d’Alcas en 1991, la fermeture des anciennes Archives Départementales en 1991 également.
Maurice était effectivement une fabuleuse personne, bien ancré à son pigeonnier de Saint Georges de Luzençon, toujours disponible pour fournir un renseignement généalogique et fourmillant d’anecdotes historiques.
Mes affectueuses pensées à toute sa famille.
Une pensée également aux auteurs des commentaires précédents, auteurs que j’ai tous connus, de près ou de loin, du temps où je venais souvent à Millau.
Isabelle Dardel, ex épouse Malaval

Logo de Frayssenge
Au revoir Maurice
vendredi 10 avril 2020 à 15h19 - par  Frayssenge

J’adresse toutes mes bien respectueuses condoléances à toute sa famille ainsi qu’au Cercle Généalogique.Mr Miquel était un passionné de généalogie,très averti sur l’histoire de son pays.C’est un homme sincère et droit qui vient de nous quitter...

Jacques Frayssenge

Ancien archiviste de la ville de Millau
Co-Président de la Société des Lettres de l’Aveyron

Logo de Gilles BANCAREL
Au revoir Maurice
vendredi 10 avril 2020 à 12h05 - par  Gilles BANCAREL

Maurice Miquel ne manquait jamais une occasion pour faire partager sa passion pour la généalogie et les familles du Rouergue qu’il connaissait dans leur intimité. Il n’avait pas hésité une seconde à s’associer aux manifestations et évènements créés autour de plusieurs figures de notre patrimoine rouergat, dont l’abbé Raynal à l’occasion de son bicentenaire en 1996.
Dès 1983 lors de la renaissance de la Société d’Etude Millavoise, portée par Georges Girard, Pierre Hérail, Paul Querbes, l’abbé Vivier et quelques autres il fut le premier avec Bernard Brengues à défendre l’idée d’une société de généalogie d’où allait bientôt naître le Cercle généalogique du Sud Aveyron.
Toujours éveillé aux recherches généalogiques et soucieux de partager ses découvertes, il communiquait sans cesse son savoir. Dernièrement encore il nous renseignait sur les vieilles familles de Saint-Georges de Luzençon qu’il connaissait si bien.

Merci Monsieur Miquel pour votre exemple.

Gilles BANCAREL
Président de la Société d’Etude Guillaume-Thomas Raynal

Logo de Suzanne BARTHE
Au revoir Maurice
vendredi 10 avril 2020 à 12h04 - par  Suzanne BARTHE

message de Suzanne MARQUES

Bonjour Suzanne,

Merci !

Vous avez trouvé la photo qui nous rend si vivant notre cher Maurice ! alors que ces quelques mots ajoutés dans le message "ce sera le dernier" me font frémir tout à coup ! C’est si difficile à réaliser ! un grand vide s’installe ! une grande tristesse éprouvée ... dans le silence...

Et puis surmontant le désarroi, un sentiment de reconnaissance arrive dans mes pensées : quelle chance nous avons eu de le trouver sur notre route et de recevoir tout ce qu’il a donné de temps et de connaissances partagées avec tant d’altruisme !

Malgré les souvenirs nombreux de tant d’années vécues au sein du Cercle avec tous ses membres, Il y a comme celle-ci des étapes dificiles à surmonter ! Que l’amitié demeure !

Suzanne Marquès

Logo de Jean DELMAS Ancien directeur des Archives de l’Aveyron
Au revoir Maurice
vendredi 10 avril 2020 à 10h42 - par  Jean DELMAS Ancien directeur des Archives de l’Aveyron

Il était « la Généalogie ». Maurice Miquel nous a quittés.

A cette triste nouvelle, se mêlent la peine qu’éprouvent tous ses amis généalogistes de l’Aveyron et un vif sentiment de gratitude. Il a incarné pendant de nombreuses années ce que l’on appelle « la généalogie populaire ». Il y a 40 ou 50 ans, la généalogie était réputée être un loisir réservé à un nombre restreint d’érudits en quête de « vieilles familles » ou d’ancêtres glorieux. Il y eut un changement dans les années 1980-1990. Le premier, Maurice Miquel sut fédérer une nouvelle génération de chercheurs. Il a raconté comment cette curiosité lui était venue. C’était dans les années 1970. Il attendait son tour chez un coiffeur, un client lança la conversation sur les noms de famille d’origine étrangère, citant en exemple celui de Miquel ! Ce propos éveilla la curiosité de Maurice Miquel qui connaissait sa langue d’oc (Miquel est la forme occitane de Michel) et qui savait, de tradition familiale, que les siens étaient issus de la vieille terre du Viala-du-Tarn : qu’en était-il au juste ? C’est alors que commença une modeste, longue et persévérante recherche dans les papiers familiaux, dans les archives communales de Saint-Georges de Luzençon, puis dans celles du Viala, et des visites aux cimetières pour relever des noms et des dates. . C’est probablement à cette époque qu’il fit la connaissance de Pierre Hérail, explorateur d’archives et historien sympathique et désintéressé de Saint-Georges, dont il sera en quelque sorte l’héritier spirituel. En 1983, ayant lu dans un communiqué de presse que deux chercheurs de la Viadène, Jacques Paul, un enseignant, et Bernard Pouyé, invitaient les curieux à un colloque d’initiation à la « généalogie populaire », il se rendit au château du Bousquet, près de Laguiole, lieu de la rencontre. C’était l’occasion d’apprendre une méthode et d’ordonner son exploration. Les organisateurs m’y avaient invité et c’est là que nous nous sommes retrouvés. En 1987, avec quelques amis, dont Bernard Brengues, Elisabeth Rouvier, Louis de Montéty, Paul Querbes, Emilien Abbal, Jean Montès, il créa un cercle généalogique, qui, pour des commodités pratiques et associatives, fut une section de la Société d’Etudes Millavoises et qui s’affilia également au Cercle généalogique du Languedoc. Ils étaient une vingtaine au départ. Ce fut, sous sa conduite amicale, un immense succès. Quinze ans plus tard, ils seront 600. Entre temps, les Archives départementales avaient été magnifiquement installées par le Conseil général dans de nouveaux locaux et dotées d’une vaste salle de lecture et d’une salle de conférence. Les généalogistes aveyronnais, profitant avec raison de cette nouvelle structure favorable à la recherche, créèrent en 1992 le Cercle Généalogique du Rouergue, avec la participation de ceux de Millau. Maurice Miquel en fut élu vice-président et il le restera jusqu’en 2003. L’année suivante, 1993, le cercle de Millau prenait son envol sous le nom de Cercle Généalogique du Sud-Aveyron, concrétisant les nombreux projets dont celui de la recherche d’archives ignorées ou en perdition, au service de notre patrimoine aveyronnais et de notre bien commun. Je n’oublierai pas les chaleureuses et festives assemblées générales, qui se tenaient dans les principaux bourgs du Sud-Aveyron, les uns après les autres. C’était pour moi, à sa demande, l’occasion de présenter les ressources des archives publiques et les grandes séries des Archives départementales, puis d’exposer certaines des coutumes du Rouergue, qui permettaient de mieux comprendre comment nos ancêtres avaient vécu. Je n’oublierai pas la remise par le Cercle aux Archives départementales de registres de notaires du Saint-Affricain, acquis dans un marché aux puces, remise doublements généreuse, car elle était le fait de Bernard Brengues, le vice-président et le compagnon indéfectible de Maurice Miquel. Il y eut, comme cela, beaucoup de beaux évènements, que d’autres que moi ont vécu de près, comme les installations successives du Cercle, si je ne me trompe, à la Graufesenque, puis dans les locaux professionnels de Bernard Brengues, avant de trouver ceux du Bd de l’Ayrolle. En 2004, je crois, Maurice Miquel quittait la présidence de son cercle. Mais, il n’en fut jamais vraiment absent, continuant de nous faire profiter des ressources de son savoir et de son expérience.
Il nous a finalement quittés. Il avait le culte de la famille, la famille dont on est fier, qui se bâtit et s’enrichit d’alliances et de naissances, génération après génération, il avait le goût de ces racines qui nous font comprendre ce que nous sommes et qui nous rattachent à toute une société. Nous ne l’oublierons pas et nous n’oublierons pas son épouse Renée, qui fut si souvent associée à ses recherches.
Jean Delmas
Ancien directeur des Archives de l’Aveyron

Logo de Marine et Jacques ASTOR
Au revoir Maurice
jeudi 9 avril 2020 à 22h51 - par  Marine et Jacques ASTOR

Avec Maurice MIQUEL, c’est un homme de grande envergure et un ami personnel que nous perdons. Nous savons que nous ne sommes pas les seuls à penser ainsi à l’annonce de cette nouvelle mais ce sont les limites mêmes de notre pensée qui reste sans voix. Avec notre grande tristesse. Jacques et Martine

Logo de Philippe Christol
Au revoir Maurice
jeudi 9 avril 2020 à 14h55 - par  Philippe Christol

Un grand Monsieur qui s’en va, c’est très triste, ce genre de personnage paraît éternel.
Il m’a accueilli au Cercle avec beaucoup de bonhommie et de prévenance, il y a presque 20 ans.
Son esprit facétieux s’était encore manifesté avec son article récent préconisant des remèdes plus percutants, contre le coronavirus ;-)
On ne l’oubliera pas, le Cercle lui doit son existence et chacun d’entre nous, nombre de bons moments

Logo de Suzanne BARTHE
Au revoir Maurice
jeudi 9 avril 2020 à 13h25 - par  Suzanne BARTHE

C’est avec une beaucoup d’émotion et une immense tristesse que nous avons appris le départ de Maurice.
Il a rejoint sa chère épouse ainsi que l’immense cohorte des ascendants qu’il a si longuement étudiés…

Il a tant fait pour le CERCLE GENEALOGIQUE de l’AVEYRON… Nous aurions bien évidemment souhaité l’entourer pour un dernier au revoir… Encore une de ses « farces »… Partir en plein « confinement »… Mais ses immenses travaux resteront une aide précieuse pour tous les généalogistes.

Que seront nos assemblées générales sans ses chants ?

Je ne l’entendrai plus se moquer gentiment de mon mauvais accent occitan… ni m’appeler « la bretonne »…Je ne pourrai plus décrocher mon téléphone pour faire appel à sa mémoire pour tel ou tel événement… Nous ne pourrons plus échanger pour bâtir quelques articles à mettre sur le site…

Une fois encore mon époux et moi-même tenons à assurer ses enfants et petits-enfants (qu’il aimait tant) de toutes nos affectueuses pensées.

Au revoir Maurice
Suzanne et Lucien