La Cadénède du XVIe au XIXe s. - La famille BOYER

2ème épisode - La famille BOYER
lundi 14 décembre 2020
par  Suzanne BARTHE

Dans l’épisode précédent nous avons présenté le domaine de la Cadenède "des origines jusqu’au XVIe siècle". Nous allons à présent évoquer ses occupants au cours des XVIe, XVIIe, XVIIIe et XIXème siècles.

La famille BOYER, installée à la Cadénède durant trois siècles, aura de très nombreux descendants, dont certain de nos adhérents sont issus. Les BOYER sont attestés à La Cadénède au moins dès le début du XVIe siècle. Ses membres y seront présents jusqu’au milieu du XIXe siècle.
Cf. http://www.genealogie-aveyron.fr/spip.php?article1465

La principale difficulté pour établir la généalogie de cette famille nombreuse est la récurrence du prénom JEAN, JEHAN . Une autre difficulté réside dans les très nombreux confluents et remariages, sans parler du fait que certaines branches passeront du protestantisme au catholicisme et inversement. Notre étude (qui ne repose que sur des actes avérés) n’a pas la prétention d’être indemne d’interprétations erronées de ces actes, et nous invitons nos lecteurs à le signaler au niveau du paragraphe "commentaires".

Notre propos n’est pas de présenter tous les BOYER de l’Aveyron, mais uniquement ceux de La Cadénède. Le patronyme BOYER est extrêmement répandu, non seulement dans le Millavois, puisqu’il occupe le 34ème rang des patronymes en France. Ce patronyme est principalement usité dans le midi et le centre. Synonyme de BOUVIER, BOYER désignait celui qui s’occupait des bœufs. Nous trouverons des BOYER métadiers de la metaire des Aumières (des Olmières), de la Borie Blanque, des Fialets, de la Martinerie, etc. Mais aussi des BOYER masson ou drapiers à Millau.

I. Raulet BOYER, laboureur du masage de la Cadénède, avait épousé ca 1510 Catherine REBOLA (*), fille de Brenguier.
(*) La famille REBOLH (REBOUL) était originaire du Viala (Paroisse et Mandement de St Lyons) (St Léons).

De l’union de Raulet (Paulet ?) BOYER et Catherine REBOUL

  • Ramon qui suit
  • Talyne BOYER épouse successivement :
    X1 André TIQUET de Soulobres, CM 30.04.1564 Me MALRIEU "Dot de 40 livres, 2 robes, 6 brebis" (AD Aveyron 3E11790). Voir aussi accord du 20.01.1571 : "entre TICQUETS Jehan susdit et Estienne et Anthoine frères d’une part et Brenguier FABRE (x- Talyne BOYERE) tenanciers des biens de feu Pierre TICQUET par le moyen de feu André TICQUET leur frère premier mary de ladite Talyne".
    X2 Brenguier FABRE

II. Ramon BOYER, laboureur de la Cadénède, avait épousé ca 1540 Jehanne GENIEYSSA (*).
(*) Il existait à cette époque une famille GENIEYZ à Argolh (Mdt St Léons)

Acte du 16.02.1569 : Ramon BOYER, laboureur de la Cadenède, :" debte de Ramond BOYER contre Estiene CORTALHAT (CORTALHAC) merchand de Milhau - mention d’un arrentement à Jehan BOYER par Clare DAVENES vefve de Dominique TIQUET - mention de Pierre DURAND son beau frere - Anthoignete MOLENIERE sa belle mère. Témoins : Jehan HUGLA - Jehan ASTORE merchandz de Milhau."

De l’union de Ramon BOYER et Jehanne GENIEYSSA étaient nés :

  • Jean qui suit
  • Hugues BOYER , épousera Hélix GENIEYS. D’où (au moins) : Isaac, paysans métayer de Montels, et Estienne BOYER, tailheur de Milhau. Cf. accord du 02.02.1637 entre Isaac BOYER "paysan - ci-devant métayer de Montels - héritier de son père et donataire universel de sa mère" et " Estienne BOYER tailheur de Milhau son frère."

Le couple Hugues BOYER x Helix GENIEYS aura également un fil David BOYER qui épousera le 28.01.1603 Catherine CROS, dont le fils Jean BOYER 4ème du nom, que nous retrouverons plus tard à la Cadénède. (Cf. Jean BOYER X Marguerite ALBIGES).

Hughes BOYER et Helix GENIEYS eurent également un fils nommé Pierre BOYER comme en atteste l’acte du 03.12.1570 (AD12 3E11795 Me Antoine DE MALRIEU) : de Caterine GENIESSE de Millau, espouse de Pierre BOYER penchenier (peigneur). Cités Me Pierre GENIEYS son honcle Anthoine BOYER son fils, Yssac et Pierre BOYERS ses nepveus, fils de Hugues BOYER et Hélis GENIEYSSE sa soeur.

NDLR / Ce Pierre BOYER sera selon toute vraisemblance l’auteur des BOYER de La Borie BLANQUE

  • Pierre, masson de la Cadénède, avait épousé par contrat du 16.09.1570, Marie PASTRE mariage protestant. Marie était fille de Pierre PASTRE, et veuve de Pierre RICHART payrolier (chaudronnier) de Milhau. Témoins au contrat : "Pierre RICHARD drapier, Guy GENIEYS masson, Jehan BOYSSET, drapier de Milhau Pierre POGEADE de Creysselh".
PNG - 485.5 ko

NDLR : Pierre BOYER et Guy GENIEYS apparaissent régulièrement dans les actes en tant que "Maître masson", on peut donc légitiment penser qu’ils participèrent activement à l’embellissement de la Cadénède (cour intérieure, fenêtres à meneaux, etc...). Des liens étroits existaient au XVIème siècle entre les familles BOYER et GENIEYS comme nous l’avons précédemment indiqué (mais également au XVIIe siècle : mariage du 29.11.1636 entre Guillaume GENIEYS mareschal et Suzanne BOYER fille d’Isaac).

  • François, citée dans le testament de son frère Jehan en 1569.
  • Anthoine, cité en 1616 dans la QRD de sa nièce Marie BOYER x Pierre DOUZOU.
  • Delphine, citée dans le testament de son frère Jehan en 1569

III. Jean BOYER, 1er du nom, laboureur de la Cadénède, avait contracté mariage avec Catherine REYNES le 28.12.1563.
Cf. http://www.genealogie-aveyron.fr/spip.php?article1465

Acte du 28.02.1569 : Dette d’Etiene CORTALHAC merchant de Milhau à Jehan BOYER, laboureur de la Cadénède. Mention dans un additif d’un bail par Pierre DURAND à Jehan BOYER et d’un autre par Clare DAVENES vefve de Dominique TIQUET merchant ; mention de lettres royaulx de la chansellarie de TH(oulouse) (Toulouse) ?

Acte du 06.09.1569  : "Debte de Jehan BOYER laboureur du village de la Cadenede juridiction de Milhau à Estienne CORTAILHAC merchand de Millau".

Acte du 14.05.1570  : Arrentement par sieur Jehan JUGLA, merchand de Millau à BOYER Jehan laboureur de la Cadenède d’une métairie à la Cadenède

Acte du 29.12.1570 : "Surarrentement de Anthoine BELLORY rentier de la mettarie de Montelz (Montels) ; également cités Jehan BOYER laboreur la Cadenede juridiction de Millau Pierre BOYER son frère ; concerne les herbes et frachieu (friche ?) de diverses terres dépendant de ladite mettarie"

Jean BOYER 1er du nom, fait un testament le 04.05.1569, AD12 3E12945 Me CADARS. Jean lègue "à ses filles Hélix, Jeanne et Catherine : 140 livres, robe nuptiale, draps, etc... Jean BOYER lègue à ses frères et sœur : Hugues, Pierre, François, Anthoine et Delphine BOYERS, la somme de 5 livres. HU : son épouse Catherine REYNES". Jean décèdera 20 ans plus tard, le 22.12.1589.

De l’union de Jean BOYER et Catherine REYNES étaient nés :

  • Jean qui suit
  • Hélix BOYER , qui épousera successivement :
    X1 - Anthoine RAYNAL
    X2 - Jean BERNARD. Le 05.12.1629 : Jehan BOYER de La Cadénède lez Millau. Paysan, signe une reconnaissance de dettes envers Jehan BERNARD (époux d’Hélix BOYÈRE) pour la “somme qu’il était chargé de leur bailler par Pierre OLLIER procureur de St Léons provenant de la constitution de ladite BOYER avec Anthoine RAYNAL son premier mary “. Hélips, est citée au testament de sa sœur Jeanne en 1617. Son second époux, Jean BERNARD, armurier de Millau, décède le 02.06.1633. Sans enfant. Jean BOYER de la Cadénède est présent à l’inventaire après décès du 06.06.1633. (Archives Me Calmels - Me François Fajon).
  • Jeanne BOYER , qui teste le 15.04.1617, épouse de Jean GUINET, Les Olmières, St Germain. Religion catholique - Cités : Jean GUYNET son mari (CM chez Anthoine Daudé) - Estienne GUYNET fils - Jehanne GUYNETTE filhe (x Pierre LAGARDE dudict St Germain) - Louyse GUYNETTE filhe (x François RIGAL de Turlande lès La Clau) - Jean REYNES petit-fils de + Catherine GUYNETTE sa filhe et Estienne REYNES drapier de Millau - Jehanne et Hélips GUYNETTE filhes à marier - Jean BOYER paysan de la Cadenède frère - Hélips - Catherine - Marie et Jehanne BOYERE ses sœurs (Anne BOYERE autre sœur +) - Héritier universel : Jean GUYNET son fils plus ayné
  • Catherine BOYER, citée au testament de son père en 1569
  • Marie BOYER x Pierre DOUZOU (QRD 08.07.1616) Quittance par Jean BOYER de la Cadenède beau-frère. Cité : Anthoine BOYER oncle paternel (test chez Ramond Sambucy)
  • Françoise BOYER épouse Anthoine LAVIT du masage de Moulzés (St Beauzély) en 1618. QRD du 07.07.1619.
  • Anne BOYER x Pierre DOUZOU. QRD du 08.07.1616. Quittance par Jean BOYER de la Cadenède beau-frère Cité : Anthoine BOYER oncle paternel (test chez Ramond Sambucy)

Anne BOYER épousera Antoine MALMONTET marchand de Millau fils d’Anthoine. Dans la QRD du 06.02.1627, sont cités Jean BOYER paysan de la Cadénède, son oncle, fils de feu Jean BOYER et de feue Catherine REYNES ; CM chez Me Audouin - Millau

IV. Jehan BOYER 2ème du nom. Dans son ouvrage "Documents sur Millau" Jules ARTIERES signale que le 6 février 1593, un Jean BOYER, de La Cadeneide, est condamné à une amende d’ung pourceau singlar pour avoir chassé sur le territoire de la juridiction de Millau, au vallat de saint-Martin, dans ung sien devois sans avoir donné leur part aux consuls !

Jean BOYER 2ème du nom épouse en premières noces Jeanne BESSODES à Recoules le 03.02.1596. Jeanne BESSODES décèdera avant le 01.02.1624, date à laquelle Jean BOYER, paysan du masage de la Cadénède fait son testament (Me AUSSINEL Pierre - Archives Me Calmels) . Cités : Pierre et François BOYER ses fils - Jeanne et Catherine BOYER ses filhes - Catherine BOYER Epse de Pierre VIRENQUE du Mas des Hers (de l’Air - Ste Eulalye) - Françoise BOYER Epse de Anthoine LAVIT masage de Moulzés (St Beauzély) et Hélix BOYER Epse de Jean BERNARD - Catherine BOYER Vve d’Estienne REYNES et marie BOYER Epse de Pierre DOUZOU de St Germain - Héritier universel : Jean BOYER son fils ayné

Acte du 01.07.1607 (AD12 3E 11466 Me Jean CONDUCHER) Jean BOYER de La Cadenède signe une dette envers Jean RIEUFREGIER cousturier de Milhau pour amiable prêt - En marge : acte cancellé le 9/07/1610. Témoins : GALTIER Josias - BARLIER Estienne marchand de Milhau.

Acte du 12.10.1607 (AD12 3E 11466 Me Jean CONDUCHER) : Dette dudit Jean BOYER de La Cadénède et de Jean FABRE laboreur de Puechgal (juridiction du Ram) d’une part envers Me Jacques DE MOLENIER docteur ez droictz de Milhau pour amiable prêt - En marge : acte cancellé le 29/10/1615. Témoins : Jean MOYSSET praticien - Ysaac DOUZIECH tailleur de Milhau.

De l’union de Jean BOYER et Jeanne BESSODES étaient nés :

  • Jean, qui suit, héritier universel de son père
  • Catherine BOYER, qui épousera successivement :
    X1 - Pierre VIRENQUE fils d’Antoine du Masage lou Bosc del Herm (Psse de Ste Eulalie), par contrat du 29.10.1613.
    X2 - Pierre VERNHETTE de Montjaux 04.07.1627. Témoins : "Me P. ROLZ du couvent des frères precheurs au service de Brocuejols ; Est. et Jehan BOYERS frères - B. Massol - Est. et Jehan CROS et Anthoine Viguier de Montjaux. Contrat fai dans la maison de Jehan BOYER, paysan de la Cadenède"
  • Pierre BOYER
  • François BOYER
  • Jeanne BOYER x Antoine FABRE Masage de Blaïac (Jur. de Montclarat). QRD du 30.11.1629. CM chez Me Anthoine Carrière de St Izaire.

X2 - Jehan BOYER, 2ème du nom, épouse en secondes noces le 31.10.1627, Marie PRATLONG, de Marzials, veuve de Pierre GAIRAU. Contrat "Fait et récité dans la maison de Jean GAIRAUD “Apolit” de Roquetaillade". Sans postérité connue. QRD le 24.03.1631.
Voir aussi l’accord en date du 07.10.1632 (AD12 3E 6627 - Me Laurens TAILHEFER) concernant Marye PRATLONG, fille de feu Jean PRATLONG et de feue Marye MARZIALS. Accord entre Jean BOYER paisant et autre Jean PRATLONG pour constitution faite à ladite Marye pour son mariage. (X1 avec Pierre GAIRAUD “Appolit “ de Roquetalhade CM Me Viguier le 16/04/1600)

V. Jean BOYER, 3ème du nom, fils de Jean BOYER et de feue Jeanne BESSODES, contracte mariage le 31.10.1627 avec Marie GAIRAUD, fille de Pierre GAIRAUD et de Marie PRATLONG de Roquetaillade, qui elle-même épouse le même jour, Jehan BOYER 2ème du nom (Cf. ci-dessus). Contrat fait dans la maison de Jehan GAIRAUD “Apolit”de Roquetaillade".. Le couple s’installera à Azinières.

PNG - 319.1 ko

Cf. acte de Division et partage du 4/11/1646 (AD123E6809 Me Georges TIBBAL notaire de St Bauzély). Entre Jean et autre Jean BOYER père et fils d’Azinières. Lors du CM dudit Jean BOYER fils avec Marie GAIRALE d’Azinières son père Jean BOYER lui avait fait donation de la moitié de tous et chacun ses biens (Acte du 31/10/1627 chez Me VIGUIER notaire de Montjaux). Depuis 6 mois le père a accumulé des dettes et le fils demande le partage et séparation des biens. S’ensuit le détail du partage des biens. Ce couple s’installe à Azinière.

De l’union de Jean BOYER avec Marie GAYRAUD :
- Piere BOYER, de Salzac, Azinière, qui épousera le 31.08.1684 Marie VERNHET de Cougoussac. CM 13.07.1684 (AD12 3E 20444 - PONS Etienne). D’où postérité à Azinière.

La famille BOYER va poursuivre l’exploitation du domaine de la Cadénède, mais les exploitants sont issus d’une autre branche BOYER que nous résumons ainsi (voir détails plus haut) :

I. Raulet BOYER laboureur de La Cadénède x ca 1510 Catherine REBOUL

II. Ramon BOYER laboureur de La Cadénède x ca 1540 Jehanne GENIEYS

III. Hugues BOYER Métadier au masage de Montels x ca 1570 Helix GENIEYS

IV. David BOYER Métadier aux Combrets x 28.01.1603 Catherine CROS (Me Jean AUDOUIN, notaire à Millau - AD 12 3E 11353, séquence 1, folios 15 à 19). Catherine CROS était fille de d’Etienne et de Guillaumette FOSSEMALE de La Roque Ste Marguerite.

V. Jean BOYER 4ème du nom métayer de la Cadénède, fils de feu David et de feue Catherine CROS(E), contracte mariage le 12.04.1646 (Me Jean CONDUCHIE, notaire de Millau AD 12 3E11491) avec Marguerite ALBIGES fille de feu Blaize ALBIGES et de Jeanne CURVELIER de La Cresse. Voir aussi QRD du 10.07.1667.

PNG - 248.2 ko

De l’union de Jean BOYER 4ème du nom et Marguerite ALBIGES naîtront :

  • Jean qui suit
  • Marie BOYER x 15.02.1665 avec François LAVABRE fils de Pierre et de Marguerite MAURINE de Peyre. Religion catholique. Célébration du mariage précédée d’un CM le 27.01.1665 (AD12 3E 11577 - Me André DESCURET). En 1668 Marguerite ALBIGES sera marraine de leur fille Marie.
  • David BOYER,

X1 - David BOYER habite la Cadénède, lors de son CM du 25.06.1670. avec Marie LAFON de Prades fille de Jean et de Marguerite METALDI. (AD12-3E 10181 (Me METALDI notaire). Le 07.06.1671, Marguerite ALBIGES sera marraine de leur fils Jean BOYER. Jean BOYER, métayer de La Cadénède sera parrain de son petite fils Antoine en 1676.

X2 - David BOYER est "laboureur de Millau" lors de son CM du 09.06.1686 avec Magdeleine FABRE de Mostuejouls fille de Paul et de Jeanne REVIEURE.

Marguerite ALBIGES décèdera le 01.05.1699, environ 80 ans, demeurant à la Cadénède, épouse de Jean BOYER. Celui-ci décèdera le 04.09.1699.

PNG - 175.2 ko

VI. Jean BOYER, 5ème du nom, fils de Jean BOYER, métayer de la Cadénède et de Marguerite ALBIGES, métayrère.

X1 - Jean contracte mariage le 06.05.1674 (AD12 3E 11583 - Me André Descuret) avec honeste filhe Françoise BOUDES, fille de feu Charles BOUDES et de Jeanne CANCELE de St-Christophe-de-Peyre.
De cette union naîtront :
- Françoise BOYER , qui épousera à St-Pierre-de-Brocuejouls Pierre COURTINES fils de Jacques COURTINES de Peyre, le 21.04.1694 .
- Jean qui sera prêtre
- Pierre
- Jeanne BOYER , qui épousera Pierre VIRENQUE le 02.02.1702 à St-Pierre-de-Brocuejouls.

X2 - En secondes noces, le 09.051690 est célébré à St-Pierre-de-Brocuejouls, le mariage de Jean BOYER fils de Jean BOYER de la Cadénède, et de Honeste filhe Marie ROUCOULINE, fille de feu Jean François du Mas Roucouline (paroisse de Millau) (Mas del Serre) et de Jeanne CARRIERE.

PNG - 611.6 ko

Cette célébration avait été précédée par un contrat de mariage signé le 09.04.1690 chez Me André Descuret (AD12 3E 11592). Dot : "80 livres, deux robes, une couverte, 4 linceuls, toiles, 4 brebis de port..." etc.

PNG - 438.1 ko

De l’union de Jean BOYER avec Marie ROUCOULY naîtront à la Cadénède  :

  • Jean François °08.02.1691
  • Joseph, né le 09.03.1692. Son parrain : Jean ROUCOULY et sa marraine Marguerite ALBIGES. Joseph décèdera le 04 06 1714 à la Cadénède
  • Jean François °11.12.1695
  • Marguerite BOYER °11.07.1698. Mariée le 03.11.1717, à St-Pierre-de-Brocuéjouls, avec André LAVABRE, fils de Pierre LAVABRE et de Françoise COURTINES.
  • Jacques (°12.08.1701-25.06.1705)
  • André °16.11.1704 et dcd à La Cadénède le 14.08.1726.
  • Jean Pierre °21.05.1708

Jean BOYER, fermier de la Cadénède, avait fait son testament le 07.07.1699. Citant : "Françoise BOYER sa filhe (x- Pierre COURTINES travailleur de Peyre) ; Héritiers universels : Margueritte ROUCOULINE son épouse et Me Jean BOYER son fils aspirant à la prêtrise à condition pour son fils de légitimer : Pierre et Jeanne BOYERS ses frères et sœurs enfants (x1) du testateur et de feue Françoise BOUDES et pour ladite ROUCOULINE de légitimer aussi : Joseph - Jean - François et Margueritte BOYERS leurs enfants communs".

Jean BOYER décèdera le 01.01.1713 à Brocuejouls (60 ans).
Marguerite ROUCOULY décèdera le 21.04.1713. (50 ans)

VII. Jean François BOYER x ca 1720 Marie RAYNAL, de cette union naîtront à la Cadénède :

  • François BOYER, qui suit.
  • Jean, °01.05.1724, baptisé le 7, parrain : Pierre BOYER de Verrières, marraine Marguerite RAYNAL de St Georges.
  • Pierre BOYER, °20.02.1727, il sera baptisé le 23, parrain : Pierre BOYER, marraine : Marguerite GALTIER de RAYNAL de St GEORGES. Pierre épousera le 30.07.1755, à St Pierre de Brocuejouls, Marianne BOYER fille de Jean BOYER et d’Anne VEZINET des Aulimères.

VIII. François BOYEER °19.10.1722, fils de Jean François BOYER et Marie RAYNAL. Il fut baptisé à St Pierre de Brocuejouls le 25.10, parrain : Antoine RAYNAL, hoste de St Georges, marraine : Françoise de COURTINES de Peyre.

X1 - François BOYER épousera le 30.06.1751 Marie Anne BOUSQUET, fille d’Antoine et de Marianne COSTE de Sévérac le Château. D’où :

  • Marianne BOYER, °14.04.1752
  • Pierre Jean BOYER, °20.06.1753 et dcd le 26.07.1753
  • Jean BOYER , °01.10.1754 , dcd le 22.09.1763 "mort noyé dans les eaux entre Peyre et Comprégnac. - enterré à Peyre"
  • Joseph BOYER, °22.02.1756, dcd 26.07.1756
  • Marie Hélène, °27.08.1757
  • Marguerite Pauline, °18.04.1759, dcd 17.09.1759
  • Marguerite Henriette BOYER, °15.09.1760, épousera Jacques JEAN fils de Pierre et de Jeanne MAURI, le 24.11.1778, à t Pierre de Brocuejouls
  • Anne Jeanne, °30.11.1762, dcd 28.08.1763
  • Guillaume BOYER qui suit
  • Jean François, °17.05.1767 . Jean François BOYER, cultivateur à la Cadénède, fils de feu François, propriétaire foncier et de feue Marianne BOUSQUET, épouse le 31.07.1797 à Millau, Marie SALVAT, fille d’André, propriétaire cultivateur et de Marianne Suzanne LACAZE. François décède le 21.04 à 20h, 66 ans, époux de Marie SALVAT. Il est enseveli le 22.04.1832 à Millau 3ème division.

Marianne BOUSQUET, épouse de François BOYER, décède à la La Cadénède, à l’âge de 45 ans, le 28.04.1771.

X2 - François BOYER épouse en secondes noces le 03.02.1773, Catherine BOYER, fille d’Isaac BOYER et de Catherine BONNEFOUS de Castelmus (CM 14.01.1773 - Me POUJADE - St Beauzely). Sans postérité connue.

François BOYER, propriétaire foncier, décèdera le 16.08.1796 à l’âge de 80 ans. Décès déclaré par son fils Guilhaume.
Catherine BOYER, décèdera à la métairie de la Cadénède, à l’âge de 84 ans, le 23.01.1817. Décès déclaré par : François BOYER, cultivateur neveu de la défunte et par Gabriel GELY, domestique de la défunte.

IX. Guilhaume BOYER, °21.10.1764. Propriétaire foncier. Fils de François BOYER et de feue Marianne BOUSQUET, il épouse le 12.05.1784 à St Pierre de Brocuejouls Louise BOUSQUET , fille de François et de Louise BONNEFOUS, d’où naissance à la Cadénède de :

  • Françoise Christine BOYER, °03.03. et bp le 13.03.1785, parrain : François BOYER son grand-père, marraine : Delle Louise BONNEFOUS sa grand-mère. Elle épousera le 10.02.1810 Michel JEANJEAN
  • Jean BOUER, °20.08 et bp 27.08.1786, parrain : Me Jean BOYER, professeur en droit de l’université de Montpellier et supérieur du séminaire dudit Montpellier, représenté par le sieur François BOUSQUET grand-père maternel dudit baptisé.
  • Joséphine Anthoinette, °18 et ondoyée à la maison et baptisée le 29.06.1788. Parrain : Sieur François BOYER oncle paternel et la marraine Anthoinette BOUSQUET tante maternelle, épouse du sieur Jean CURE marchand de la ville de Millau. Elle décédée à la Cadénède le 26.03.1789.
  • Jean François, qui suit
  • Auguste, °ca 1790. dcd à St Geniez le 15.07.1808
  • Marie Augustine, °01.11.1791
  • Louise BOYER , °30.06.1793, à la Caénède. Témoins : BOYER Jean Jacques notaire 63a, BERTRAND Jean baptiste secretaire commune 28a. Louise épousera le 19.01.1814 Pierre LOIRETTE, négociant
  • Anne Françoise Sophie BOYER, °ca 1798 à la Cadénède , X 18.02.1814 avec Marie Pierre Jean Etienne CADARS, propriétaire foncier , né à Montjaux fils de feu Pierre CADARS docteur en médecine et Dame Marie LAYROLLE.
  • Gabriel Jules, °ca 15.08 et dcd 15.09.1803 à la Caénède (1 mois)

Louise BOUSQUET décède à la Cadénède le 22.08.1825, 62 ans, épuse de Guillaume BOYER, ce dernier décèdera le 15.10.1840 à Millau.

X. Jean François BOYER, °07.02.1789 à la Cadénède lez Millau, épousera le 21.11.1819 à Saint-Saturnin de Lenne, Rosalie LAYRAL, fille de Pierre et de Marie LACOSTE de Lenne. Le couple s’installera à Lenne.

Cette étude qui découle de nos archives n’est pas forcément indemne d’erreurs, et nous remercions nos lecteurs de nous les signaler dans le paragraphe COMMENTAIRES .

Grand merci à Monique BRUNEL et à Frédéric PERRIER pour leur aide précieuse dans la lecture des actes.

Nous vous donnons rendez-vous le mois prochain pour la suite de notre feuilleton sur LA CADENEDE... à bientôt pour de nouveaux échanges

et bonnes fêtes de fin d’année à tous et à chacun



Portfolio

PNG - 1 Mo PNG - 420.3 ko PNG - 404 ko JPEG - 78.1 ko

Commentaires

Logo de Suzanne BARTHE
La Cadénède du XVIe au XIXe s. - La famille BOYER
mardi 15 décembre 2020 à 10h43 - par  Suzanne BARTHE

Cher passionné de la famille BOYER de la CADENEDE…

Je vois que vous avez découvert notre article dès dimanche soir, alors que nous étions encore en phase de réglage et de mise en place de l’étude (ce qui ne fut je l’avoue pas chose aisée en raison d’une part de la longueur du dit article, mais aussi de petits problèmes sur le serveur … et de la lourdeur du traitement de texte du site !!!).

Nous étions tout à fait conscients du fait qu’il manquait un chaînon dans la version « expérimentale »… Ce maillon EST « la clé de voûte » de l’article !!!

Seule la version définitive mise en ligne lundi matin 14 décembre est valable comme vous l’avez bien compris.

Juste une petite précision : vous parlez de Marie ALBIGES, il s’agit en fait de Marguerite ALBIGES.
Pour ce qui est du décès de Guillaume BOYER à Millau, nous l’ajoutons bien volontiers, bien qu’il ne soit plus alors à la Cadénède.

Merci d’avoir apprécié l’étude ...

SB

Logo de Patrick Boyer
mardi 15 décembre 2020 à 11h52 - par  Patrick Boyer

Oui, oui, c’est bien Marguerite Albigès, et non pas Marie, que je voulais dire et que j’aurais dû écrire ! Veuillez excuser mon inadvertance.

Encore merci pour cette étude très fouillée !

Logo de Patrick Boyer
La Cadénède du XVIe au XIXe s. - La famille BOYER
mardi 15 décembre 2020 à 02h43 - par  Patrick Boyer

Bonjour à tous

J’ai lu dimanche soir votre étude avec une grande attention, surtout en ce qui concerne la partie la plus ancienne. Tout m’a paru parfaitement clair, à l’exception d’un point que j’avais l’intention de vous signaler : c’est que vous faisiez naître Jean Boyer (4) du mariage Boyer (3)-Gayraud, ce qui me paraissait improbable , voire impossible. Le mariage Boyer-Gayraud a été célébré après le 31 octobre 1727, or Jean Boyer (4) est décédé à La Cadenède le 04/09/1699, à un âge évalué à 80 ans. Marie Gairaud est décédée à Azinières le 28 mars 1692, elle aussi à un âge d’environ 80 ans. Elle n’avait sans doute guère plus de quatorze ou quinze ans au moment de son mariage. Si elle avait 80 ans en 1692, son présumé fils aurait difficilement pu avoir le même âge ... seulement sept ans plus tard !

Mais je vois que depuis hier, les choses ont évolué en ce qui le concerne, vous avez même déniché le chaînon manquant, c’est-à-dire le contrat de mariage de ce Jean Boyer(4) avec Marie Albigès. (Il me semble que, jusqu’à présent, cet acte ne figurait pas dans les relevés du Cercle, mais seulement la QRD ultérieure). Et là, coup de théâtre, Jean Boyer (4) ne descend ni de Jean Boyer (3) ni de Jean Boyer (2), pas plus d’ailleurs que de Jean Boyer (1), mais du frère de ce dernier, Hugues, dont il est le petit-fils. Cette fois, je crois que toutes les pièces de cette partie du puzzle trouvent leur place !

Il peut être significatif que l’acte de division-partage entre Jean Boyer (2) père et Jean Boyer (3) fils suive de quelques mois le mariage de Jean Boyer (4) leur cousin, avec Marie Albigès.

Oui, c’est une très belle synthèse qui permet de mesurer l’importance des défrichements (et déchiffrements) opérés par les membres du CGA, dans les registres d’état civil, dans les registres paroissiaux, dans les archives notariales. L’établissement de tables et de relevés rend possibles des reconstitutions généalogiques qu’il n’aurait guère été envisageable de réaliser il y a seulement quinze ans, quand rien ou presque n’était encore indexé.

Peut-être pourriez-vous rajouter la date de la mort de Guillaume Boyer, né en 1764, veuf de Louise Bousquet. Certes, il n’est pas décédé à La Cadenède, mais le 15/10/1840 au domicile de sa fille à Millau, rue des Prisons (était-ce le nom d’alors pour ce qui deviendrait plus tard l’avenue de la Gare, et qui perpétue de nos jours le souvenir d’Alfred Merle ?) . Le décès se trouve bien dans les relevés.

Sur ce, j’arrête là, en vous renouvelant l’assurance de toute mon admiration pour le travail accompli.

Patrick Boyer 15/12/2020