Camarès

samedi 5 octobre 2019
par  Suzanne BARTHE

Le CERCLE GENEALOGIQUE DE L’AVEYRON sera à Camarès en septembre 2020 pour son grand rendez-vous annuel des JOURNEES GENEALOGIQUES 2020.

Dépouillements réalisésPériodes
Camares 1574/1578
1694/1929
Prugnes Faragous 1695/1792
Saint Pierre d’Issis 1685/1792
Saint Paul de Trabessac 1616/1693
Ouyre 1624/1792
Notaires
Jacques ROUVE 1557/1559

CAMARÈS (12360) est une commune de la région Occitanie, dans le département de l’Aveyron, arrondissement de Millau, canton « Causses-Rougiers », communauté de communes « Monts, Rance et Rougier ». Les Camarésiens et Camarésiennes sont actuellement au nombre de 1019. La superficie de la commune est de 42 km². Son altitude minimum est de 356 mètres tandis que son altitude maximum est de 958 mètres.

Le village fut initialement édifié sur un mont escarpé, ses vestiges constituent la Ville-Haute. Celle-ci a été construite au XIe siècle. La ville présente encore de nombreux restes de cette époque. Elle a notamment conservé une ancienne porte qui menait au château disparu depuis fort longtemps, et son pont roman du XIe siècle, le Pont Vieux, qui enjambe le Dourdou , est encore utilisé de nos jours. Nous noterons également que cette petite ville fut l’un des principaux bastions protestants de l’Aveyron pendant les guerres de religion du XVIe siècle, et si les remparts ont disparu à la fin du conflit, les habitants sont restés fidèles à leur héritage protestant et ont reconstruit un temple en 1825 .

Les activités industrielles et artisanales étaient riches dans le passé et le village en garde les traces : fabriques de cadis, moulins à foulon, tanneries, mégisseries, teintureries. La production de tissus était la principale source d’activité jusqu’à la fin du XIXe siècle, mais les habitants de ville se sont depuis reconvertis dans la fabrication de vêtements en cuir.

La ville est traversée par le Dourdou de Camarès et se trouve au pied des Monts de Lacaune. Son sol rouge, le Rougier de Camarès est de nature schisto-gréseuse. Il renferme un riche sous-sol qui a permis, dès l’époque gallo-romaine, l’exploitation des premières mines de cuivre ou de plomb argentifère. Nous noterons également la présence d’un bassin thermal avec des sources qui ne sont plus exploitées actuellement.

Notre équipe rédactionnelle est d’ores et déjà au travail pour étudier cette très attachante petite ville, et pour préparer l’ouvrage CAMARES des femmes des hommes et leurs racines…

Camarès : l'été 2004 {JPEG} ...Carte postale fournie par Yves ROQUES {JPEG}


Croix aux Ramondens {JPEG}



Commentaires

Logo de soudan roseline
Camarès
mercredi 29 octobre 2014 à 18h23 - par  soudan roseline

La ville est située sur une hauteur à 23Kms au Sud de Saint-Affrique et à 80 Kms de Béziers, elle est traversée par le Dourdou de Camarès et se trouve au pied des Monts de Lacaune.
Anciennement appelée Cambérès puis Camarès désignant la région et la ville se nommant Pont-de-Camarès, nom vraisemblablement tiré du Pont Vieux du XIème siècle.
Camarès a un passé très lointain : venus d’Ibérie, d’Italie et de Gaule, les premiers occupants se sont installés, sur les berges de la Nuèjouls et du Dourdou et ont été les premiers d’une longue lignée de cultivateurs.
La ville est mentionnée en 883, comme siège d’une viguerie carolingienne, dans le cartulaire de l’abbaye de Vabres. Son territoire englobait le Nord de l’actuel canton de Camarès, et quelques communes adjacentes. Le Sud du canton actuel constituait une viguerie indépendante dont le chef-lieu était Brusque.

Logo de Christian CAUSSE
Camarés
jeudi 13 avril 2006 à 23h23 - par  Christian CAUSSE

Tous nos remerciements à Stephane Batigne pour cette photo de Camarès

Logo de miquel maurice
samedi 5 octobre 2019 à 16h40 - par  miquel maurice

iL FAUT SAVOIR que le 16 septembre 1989 s’était tenue à Camarès la deuxième Assemblée Générale su cercle généalogique du Sud-Aveyron.
Des conférenciers on nota les interventions de Jean DELMAS, directeur des AD, de Pierre BOYER, ancien directeur des Archives d’outre Mer, à Aix en Provence, de Jean COT, historien et chercheur du Camarès, qui nous parla de la propagation de la Réforme, à Camarès et dans notre région :
30 ans après nous devrions en savoir davantage.