Suzanne BARTHE

Vice Présidente du CERCLE GENEALOGIQUE DE L’AVEYRON


Articles de cet auteur

dimanche 10 janvier 2021
par  Suzanne BARTHE

Le Domaine de La Cadénède au XIXe siècle.

De la Cadénède-lez-Millau à Moscou et St-Pétersbourg... Emigration aveyronnaise et recherches généalogiques en Russie.
Notre propos n’est pas de présenter ici la généalogie exhaustive de la famille BARTHE, mais d’évoquer son passage au domaine de la Cadénède.
Jacques BARTHE, voit le jour au domaine de (...)

lundi 14 décembre 2020
par  Suzanne BARTHE

La Cadénède du XVIe au XIXe s. - La famille BOYER

Dans l’épisode précédent nous avons présenté le domaine de la Cadenède "des origines jusqu’au XVIe siècle". Nous allons à présent évoquer ses occupants au cours des XVIe, XVIIe, XVIIIe et XIXème siècles.
La famille BOYER, installée à la Cadénède durant trois siècles, aura de très nombreux descendants, (...)

lundi 14 décembre 2020
par  Suzanne BARTHE

Au fil des actes ... QUI DIT MIEUX ????

Pour alimenter notre rubrique "AU FIL DES ACTES" notre ami Michel TERRAL vient de nous transmettre la petite anecdote suivante... QUI DIT MIEUX ????
Cette histoire se passe dans le Cantal où je recherchais le mariage d’Etienne Chabaud, ancêtre direct de ma mère.
Il s’est marié avec Marie Gayme née (...)

lundi 16 novembre 2020
par  Suzanne BARTHE

Le Domaine de La Cadénède à travers les âges

Certains adhérents (ils et elles se reconnaîtront) nous interrogent régulièrement sur cette imposante bâtisse qui domine Millau … Profitant du confinement, nous avons décidé d’exhumer quelques archives familiales ainsi que des travaux réalisés dans les années 2000 en collaboration avec le regretté (...)

lundi 26 octobre 2020
par  Suzanne BARTHE

Recette de l’onguent de Jean Isidore Terral (1803-1891)

Pour alimenter la chronique "Au fil des actes" Michel TERRAL nous communique la recette d’un onguent qu’Isidore Terral a envoyé à son neveu Camille Terral frère de son arrière grand-père. C’est un des fils de Barthélémy Louis Terral et Marianne Cadars (petit clin d’oeil à Françoise !)
Jean Isidore (...)

Envoyer un message