ROUBY Gilles


Articles de cet auteur

samedi 7 novembre 2020
par  ROUBY Gilles

Bozouls : un notaire enterré dans l’église ?

Le site du « trou de Bozouls », spectaculaire et très bien aménagé (il y a même un petit train touristique), vaut le détour. Un circuit pédestre d’une heure permet de descendre dans le canyon et de rejoindre, sur l’autre rive du Dourdou, l’église romane Sainte-Fauste.
Sa nef est pavée de pierres (...)

mardi 9 juin 2020
par  ROUBY Gilles

De l’usage du crieur public

La lecture des registres notariés réserve parfois des surprises !
Ainsi, chez Anthoine DE MALRIEU, notaire de Millau, cette réquisition de 1571 par Jaques ROUBIN, fils d’Estienne, de Borg le Valanse en Dauphiné (Bourg-lès-Valence dans la Drôme) à Jehan FUGY, crieur public de Millau, lui demandant « (...)

vendredi 15 mai 2020
par  ROUBY Gilles

Un achapt en emphytéose perpétuelle de 1604

Un achept en emphytéose perpétuelle de 1604
Ces termes un peu abscons renvoient au régime des baux emphytéotiques, c’est-à-dire d’une longue durée, allant jusqu’à 99 ans, consentis moyennant le versement annuel d’une censive au seigneur. Dans le cas présent, il est dit perpétuel, donc sans limitation de (...)

mardi 3 mars 2020
par  ROUBY Gilles

Procès pour gravidation au XVIIIe siècle

Gravidation : terme ancien pour grossesse.
Qui n’a pas été confronté, dans son histoire familiale, à un cas d’enfant illégitime ?
Au départ, une énigme dans ma généalogie : à son mariage en 1760 à Saint-Germain-du-Teil (Lozère), mon ancêtre Joseph ROUBIN est dit fils d’autre Joseph, journalier et de (...)

mardi 6 janvier 2015
par  ROUBY Gilles

Un château oublié : ROQUELONGUE

C’est en étudiant un acte notarié chez Me Jean GELI de Meyrueis (achat d’Anthoine ROBIN, de Lisside – 20/02/1604), acte consenti par le seigneur de Roquelongue, que m’est venue l’idée d’en rechercher le château, aujourd’hui disparu. L’ayant localisé sur la commune de Revens (Gard), où un lieu-dit (...)

Envoyer un message