Jean Yves BOU


Articles de cet auteur

dimanche 15 novembre 2015
par  Jean Yves BOU

Des soldats du Millavois dans la Grande Guerre (2)

Dans un numéro précédent Article il a été question de la mobilisation des classes 1904 et 1914 des cantons de Millau, Peyreleau, Saint-Beauzély et Vezins à la déclaration de guerre. Que sont-ils devenus entre 1914 et 1918 ?
Voir l’article précédent Classe 1914 Classe 1904 Total % Total % Total (...)

mardi 22 avril 2014
par  Jean Yves BOU

Des soldats du Millavois à la veille de la Première Guerre Mondiale (1er partie)

Des soldats du Millavois à la veille de la Première Guerre Mondiale
Accéder à la suite de cet article
Le 2 août 1914, le gouvernement français fit afficher un ordre de mobilisation générale, alors que la guerre était sur le point d’éclater. La plupart des jeunes des classes 1911 à 1913 étaient en cours (...)

mercredi 16 janvier 2013
par  Jean Yves BOU

Histoire de la commune de Saint-Beauzély par Jean-Yves BOU

Introduction
La commune de Saint-Beauzély se trouve à 20 km au nord-ouest de Millau. Le territoire communal correspond en grande partie à la communauté – ou taillable - d’Ancien Régime, à laquelle fut adjoint le domaine de La Gineste et, en 1837, l’extrémité méridionale de l’ancienne communauté de (...)

vendredi 17 décembre 2010
par  Jean Yves BOU

La tentative de résistance au coup d’Etat de Louis-napoléon Bonaparte à Millau - 4 décembre 1851

A Millau comme dans de nombreuses villes du sud et de l’est de la France, les Républicains ont tenté de résister au Coup d’Etat organisé par le président de la Seconde République, Louis-Napoléon Bonaparte. Les archives préfectorales (série M des archives départementales) permettent de retracer cet (...)

mercredi 18 juin 2008
par  Jean Yves BOU

LA TRANSMISSION DES BIENS EN ROUERGUE AU XVIIIE SIECLE :

Nord et Sud de la France : droit coutumier ou droit écrit
Avant l’unification du droit privé par la Révolution Française, les règles de transmission des biens étaient très différentes d’une région à l’autre. On considère que la moitié Sud de la France était de droit écrit par opposition au Nord qui était (...)