Poster un commentaire à la suite de l'article...

mercredi 9 juin 2021
par  ROUBY Gilles

Les reconnaissances féodales : des actes rares, mais utiles

Les reconnaissances féodales relèvent du droit de la propriété sous l’Ancien régime. En effet, les terres se répartissaient en deux catégories : Celles exploitées directement par le seigneur (la réserve (...)

En réponse à...

Logo de Jean-Louis Assénat
samedi 19 juin 2021 à 18h46 - par  Jean-Louis Assénat

Merci pour votre article. Je possède une reconnaissance féodale datée du 6/9/1778 consentie par Pierre Coudoumier à Dominique Enjalran seigneur et prieur-curé de Bezonnes instrumentée par le notaire Bonenfan, pour une maison et des terres. A noter qu’il s’agit d’une « perpétuelle pagésie » qui si j’ai bien compris étaient des terres données par les seigneurs à défricher. Cette reconnaissance fait référence à 6 autres reconnaissances, cinq de 1598 et une de 1599, soit 180 ans auparavant. Elles avaient été consentie à Jean d’Alteripes (Hauterives ?) devant le notaire Antoine Layrac, dont trois d’entre-elles par Geraud Griffoul, que je n’ai pu relier formellement à notre famille pour l’instant, les BMS de Bezonnes ne démarrant qu’en 1668. Mais il y a de fortes présomptions car la maison et les terres « tenues » par Geraud Griffoul sont parvenues à mes grands-parents. Le site des AD 12 présente en ligne un grand nombre d’actes du notaire Antoine Layrac, mais je n’y ai trouvé aucune reconnaissance féodale. Peut-être sont-elles dans une autre série. Ou bien peut-être sont-elles aux AD de la Haute Loire car le prieuré de Bezonnes était à la collation de l’abbaye de la Chaise-Dieu, mais je n’ai pu effectuer cette recherche jusqu’à présent.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.