Bail de chaisier en Aveyron, à St Georges de Luzençon en 1855

et génalogie ascendante de Louis VIVIER
mercredi 22 février 2017
par  MIQUEL Maurice, Suzanne BARTHE

Ayant retrouvé dans ses « vieux papiers » un bail de chaisier, Maurice MIQUEL nous l’a communiqué et il nous a semblé intéressant de vous le soumettre avec quelques mots de préambule. Ce document permet de comprendre tout le déroulé de l’adjudication… comme si nous y étions…

  • Au Moyen Âge, les fidèles assistent debout aux offices de la paroisse. Cependant, les dames d’un certain rang disposent souvent des sièges pliants apportés par leurs valets. Dans quelques églises il existe également parfois des bancs en pierre le long des murs ou autour des piliers.
  • Au XIIIe siècle, les bancs en pierre se généralisent. D’abord placés le long des murs latéraux, ils sont disposés au sein de la nef et fixés au sol. Progressivement, les bancs en bois les remplacent pour se généraliser au XVe siècle.
  • En règle générale, les seigneurs avaient leur banc d’église réservé au premier rang de la nef ou parfois même dans le chœur, jouissant d’un « droit de fondation et de prééminence ».
  • Les bancs sont partiellement et progressivement remplacés par des chaises apportées par chaque particulier. Mais cette pratique entraîne une lutte pour obtenir les meilleures places, si bien qu’est mis en place le bail des bancs et chaises (location par les fabriques qui leur assure une bonne partie de leurs ressources financières).
  • À partir du XVIe siècle sont ainsi mis à la disposition, selon un ordre fixé par le coutumier, des bancs ou chaises en bois loués au fermier adjudicataire de la « ferme des chaises » ou au marguillier, les prix fixes (majorés lors de messes solennelles) étant perçus par le chaisier ou la chaisière.
  • Au milieu du XVIIIe siècle cette coutume du bail des bancs et des chaises dans les églises se codifie.
  • Au XIXe siècle, ce mobilier devient un bien de consommation commun, chaises et bancs étant progressivement mis à disposition gratuitement. Mais il reste d’usage pour les notables de la paroisse d’être propriétaires dans les premiers rangs de leurs chaises avec prie-Dieu sur lesquels ils font graver leurs noms sur des plaques de métal (généralement en cuivre) ou émaillées vissées au dossier des chaises. Après le concile Vatican II, l’usage de ces prie-Dieu est progressivement abandonné dans les églises au profit de simples bancs ou chaises.

Nous vous présentons ci-dessous le « bail d’adjudication du chaisier de l’église de St-Georges de Luzençon », attribué à Louis VIVIER, en date du 30.09.1855 – Texte original et transcription.

JPEG - 413.8 ko

Le chaisier de l’église

L’an mil huit cent cinquante cinq le trente du mois de septembre, jour de dimanche à l’issue de la grand messe, nous soussignés, membres du bureau des marguilliers nous sommes rendus dans la maison presbytérale de St-Georges, à l’effet de procéder à la location aux enchères du chaisier de l’église conformément aux affiches et publications qui ont été placardées pendant trois dimanches consécutifs sur la porte de cet édifice.

JPEG - 362.1 ko

Après avoir donné à l’assemblée lecture de la délibération du conseil général de la fabrique en datte du premier du mois de juillet dernier qui autorise cette mise afferme pour six années consécutives dont la première commencera le premier dimanche d’octobre prochain et la dernière expirera le dernier dimanche de septembre de l’année 1861 aux clauses et conditions contenues dans cette délibération et encore à celles qui sont consignées dans la délibération du cinq juillet 1840 et auxquelles il n’est point dérogé par la susdite et dont il a aussi été donné lecture, demeurant bien entendu que le preneur sera obligé de se conformer à toutes les dispositions, clauses et conditions contenue dans les deux délibérations précitées.

JPEG - 286.3 ko

Attendu la présence de plusieurs prétendants les enchères ont été ouvertes sur la mise à prix de 630 francs.

  • Le sieur Edouard JEANJEAN a offert 635 et a signé JEANJEAN Edouard
  • Monsieur Louis VIVIER a offert six cent cinquante et a signé VIVIER
  • Mr Edouard JEANJEAN a offert six cent cinquante cinq et a signé. JEANJEAN Edouard
  • Mr VIVIER Louis a offert six cent soixante francs et a signé, pendant la durée de laquelle offre il a été allumé deux feux VIVIER
  • Mr Pierre Jean VICTOR a offert six cent soixante cinq francs et a signé Pierre Jean VICTOR
  • Mr ROUCOULES Louis a offert six cent soixante dix et a signé Louis ROUCOULES
  • Mr VIVIER Louis a offert six cent quatre vingt et a signé VIVIER
  • Mr Pierre Jean VICTOR, a offert six cent quatre vingt cinq francs et a signé Mr Pierre Jean VICTOR
  • Mr VIVIER Louis a offert six cent quatre vingt dix et a signé VIVIER
JPEG - 339.7 ko

Pendant la durée de cette offre, un premier, un second et un troisième feu s’étant éteint sans que personne l’ait susdite, la location du chaisier de l’église de St-Georges a été adjugée au dit sieur Louis VIVIER pour le prix annuel de six cent quatre vingt dix francs. Lequel dit VIVIER Louis ici présent et acceptant, a déclaré se soumettre à toutes les conditions du bail mentionnées dans les deux délibérations précitées dont il a pris une parfaite connaissance et dont copie lui a été délivrées.

Il a présenté pour sa caution Monsieur Alexandre DURAND, docteur en médecine domicilié à St-George qui s’est obligé solidairement avec le fermier pour l’entière exécution dudit bail, qu’ils ont signé avec nous.

Fait en double original dans la maison presbytérale de St-George les jours, mois et an susdits à midi.

Approuvant ci-dessus VIVIER
DURAND d.m.

Généalogie ascendante de Louis VIVIER

  • Louis, Jacques VIVIER °21.1.1805 St Georges de Luzençon x Marianne JEAN 13.10.1846 St Georges de Luzençon - CM 13-10-1846 (Aussel)
  • Louis, Fleury VIVIER °24.12.1776 St Georges de Luzençon x Marianne CROS 31.7.1795 St Georges de Luzençon + 11.4.1851 St Georges de Luzençon
  • Louis VIVIER °2.5.1757 St Georges de Luzençon x Catherine ALRIC 14.2.1776 St Georges de Luzençon + 10.2.1836 Saint- Georges de Luzençon
  • Antoine VIVIER St Georges de Luzençon x Anne SOUTOUL 1732 St Georges de Luzençon + < 1776 St Georges de Luzençon
  • Jean VIVIER °7.8.1667 St Georges de Luzençon x Marie, Catherine BOURREL 23.5.1698 Comprégnac - Peyre < 1732 St Georges de Luzençon
  • Jean VIVIER  St Georges de Luzençon x Catherine VIRENQUE 16.10.1697 St Georges de Luzençon
  • Georges VIVIER 17.11.1601 St Georges de Luzençon x Marie PASCAL 1633 8.3.1674 St Georges de Luzençon
  • Pierre VIVIER St Georges de Luzenç x Marguerite RESCLAUSE 1594 < 1633
  • Jean VIVIER St Georges de Luzençon x Guilherma ARTIERES 1556
  • Pierre VIVIER St Georges de Luzençon 1X Catherine CASAS ( cazes) 2X Catherine MIQUEL • < 1540 St Georges de Luzençon

Nous rappelons à nos lecteur que s’ils sont intéressés par l’histoire de SAINT GEORGES DE LUZENÇON et la généalogie de la famille VIVIER Ils peuvent se procurer le livre édité par le Cercle Généalogique de l’ Aveyron - voir http://www.genealogie-aveyron.fr/spip.php?article1110


Commentaires