Dernière ode à la généalogie

vendredi 1er mai 2020
par  Frédéric PERIER

Notre regretté Maurice était habile de la plume.
En guise de dernier message, voici le dernier poème qu’il a écrit quelques jours avant de partir et qui nous a été transmis par ses enfants.

Je dédie ce poème
A ma soeur et son mari
A mes enfants et petits enfants
A mes nièces et neveux
A mes cousines et cousins
A tous ceux et celles de notre grande famille
Aux amis à ceux que je ne connais pas

Si les siècles sont courts, au regard de l’histoire
Pour vous, en compulsant, contrats et documents
J’ai revécu, heureux, la vie et la mémoire
De notre famille, ces inconnus d’antan.

Retrouvant ce livret d’une vie de famille
Certain soir, votre enfant ayant beaucoup grandi
Aura au fond du cœur une pensée gentille
Pour ses parents anciens de qui il tient la vie.

En m’adressant à vous, je vous offre un rêve
Découvrir un instant tous nos chers disparus
Sur les flots de nos vies, abordons à la grève
Et vivons, en pensée, leurs chemins parcourus.

La généalogie, miroir de l’existence
D’un coup d’oeil nous permet de vivre leur passé
Ils sont bien nos parents de par notre naissance
A leur liste, à présent, nous sommes ajoutés

Des documents connus, ils n’avaient pas l’aisance
La terre était pour eux l’unique gagne pain
Leurs enfants sont nombreux et, pour la survivance
Quittent tôt la maison pour vivre leur destin

La famille, ici-bas, est difficile à vivre
Chacun a ses défauts, ses torts, ses qualités
Sachons nous dépasser pour faire survivre
Dans l’amour de chacun, les voies qu’ils ont tracées

Sans vous connaître tous, j’ai voulu que l’histoire
De toutes ces familles, n’ait plus aucun secret
Pour vous et vos enfants, gardez-en la mémoire
Je l’ai fait par amour, avec joie sans regret

Le but de ce livret : se comprendre et s’aimer
Eloignés de St-Georges par la vie, les enfants
Essayons un peu entre nous de resserrer
Ces liens que tant d’années ont tissé nos parents

Maurice MIQUEL



Commentaires