Complément à la généalogie de la famille Roquefeuil

Communiqué par M. Claude Barret
mardi 13 décembre 2011

Suite à la publication de notre article "Généalogie de la famille ROQUEFEUIL", Monsieur Claude BARRET nous a communiqué la généalogie d’Elisabeth ROQUEFEUIL que vous trouverez ci-dessous.

Nous le remercions vivement pour ce complément au travail de Monsieur Maurice MIQUEL.

BRANCHE PRINCIPALE

PDF - 33.2 ko
Branche Principale

I Elisabeth ROQUEFEUIL, fille d’Anthoine ( 1676-1759), Mareschal à Forge et Isabeaux SOLIER (1680-1735), née à St-Jean-St-Paul (12232) - Saint-Jean-d’Alcas, le 23 septembre 1716, reçue au baptême dans la même localité le 27 septembre 1716, à l’âge de quatre jours [1], décédée à St-Jean-St-Paul (12232) - St-Jean d’Alcas, le 13 août 1775, à l’âge de cinquante-huit ans.

Elle s’est mariée religieusement [2] le 23 février 1737 à St-Jean-St-Paul (12232) - St-Jean d’Alcas, après avoir passé un contrat [3] [4] le 12 février 1737 à Marnhagues & Latour (12139) - Nonenque - la Cayla avec Louis CARLES, fils d’Antoine (†< 1737) et Catherine BAGES, né à St-Jean-St-Paul (12232) - St-Jean d’Alcas, d’où :

1) Catherine CARLES Qui suit en II.

2) Joseph CARLES, né à St-Jean-St-Paul (12232) - St-Jean d’Alcas, le 20 janvier 1742, baptisé dans la même localité le 24 janvier 1742, à l’âge de quatre jours [5], décédé à St Felix de Sorgues (12222) le 25 août 1802, à l’âge de soixante ans [6].

Il s’est marié [7], à l’âge de quarante-neuf ans, le 8 février 1791 à St-Jean-St-Paul (12232) - St-Jean d’Alcas avec Elisabeth CARLES, fille de Joseph (†< 1791) et Marguerite BARRET, née à St-Jean-St-Paul (12232) - St-Jean d’Alcas.

3) Antoine CARLES, né à St-Jean-St-Paul (12232) - St-Jean d’Alcas, le 18 février 1745, reçu au baptême dans la même localité le 21 février 1745, à l’âge de trois jours [8].

4) Elizabeth CARLES, née à St-Jean-St-Paul (12232) - St-Jean d’Alcas, le 28 décembre 1749, baptisée dans la même localité le 1er janvier 1750, à l’âge de quatre jours [9].

Elle s’est mariée religieusement à l’âge de vingt-cinq ans, [10] le 21 novembre 1775 à St-Jean-St-Paul (12232) - St-Jean d’Alcas avec Jean SINGLA, fils de Jean et Agnette AUSSEL, né à St-Affrique (12208) - vende. Elizabeth s’est mariée une seconde fois, à l’âge de quarante-huit ans, le 3 juin 1798, jour de la Trinité à St-Affrique (12208) - Vendeloves avec Bernard ARLABOSSE [11], fils de Pierre (†< 1798) et Marie BOYER (†< 1798), né à Versols et Lapeyre (12292) vers 1753.

5) Jeanne CARLES, née à St-Jean-St-Paul (12232) - St-Jean d’Alcas, le 7 août 1753, reçue au baptême dans la même localité le 12 août 1753, à l’âge de cinq jours [12], décédée à St-Jean-St-Paul (12232) - St-Paul des Fonts, le 22 janvier 1807, à l’âge de cinquante-trois ans.

6) Louis CARLES, né à St-Jean-St-Paul (12232) - St-Jean d’Alcas, le 11 juin 1756, avant-veille de la Trinité, baptisé dans la même localité le surlendemain, à l’âge de deux jours [13].

7) Jean-Louis CARLES, né à St-Jean-St-Paul (12232) - St-Jean d’Alcas, le 4 mars 1758, reçu au baptême dans la même localité le lendemain, à l’âge de un jour [14].

Il s’est marié religieusement à l’âge de trente et un ans, [15] le 8 février 1790 à St-Jean-St-Paul (12232) - St-Jean d’Alcas avec Marianne REFREGIER, fille de Jean-Antoine (†< 1790) et Marianne LEBROU, née à St-Jean-St-Paul (12232) - St-Jean d’Alcas.

II Catherine CARLES, née à St-Jean-St-Paul (12232) - St-Jean d’Alcas, le 6 février 1738, baptisée dans la même localité le lendemain, à l’âge de un jour [16], décédée à St-Jean d’Alcapiès (12229) le 29 mai 1829, lendemain de l’Ascension, à l’âge de quatre-vingt-onze ans [17].

Elle s’est mariée religieusement à l’âge de vingt-neuf ans, [18] le 3 mars 1767, jour de mardi gras à St-Jean-St-Paul (12232) - St-Jean d’Alcas avec Jean PY, fils de Pierre (° 1698) et Anne MARCORELLE (°1700), reçu au baptême à St-Jean d’Alcapiès (12229) - Alsac psse de Vailhauzy, le 25 mars 1726 [19], d’où :

1) Jean PY, baptisé à St-Jean d’Alcapiès (12229) le 4 janvier 1768 [20], y décédé le 2 mars 1825, à l’âge de cinquante-sept ans [21].

Il s’est marié [22], à l’âge de trente-quatre ans, le 25 mars 1802 à Roquefort-sur-Soulzon (12203) avec Anne-Benoîte CREYSSELS [23], fille d’Antoine (°1749), Brassier et Jeanne JEAN, née à St-Affrique (12208) - Caumeillet psse Notre Dame de Duris, le 2 avril 1781, reçue au baptême dans la même localité le surlendemain, à l’âge de deux jours [24], décédée à St-Jean d’Alcapiès (12229) le 28 mars 1845, à l’âge de soixante-trois ans [25].

2) Anne PY, baptisée à St-Jean d’Alcapiès (12229) le 22 février 1769 [26].

3) Catherine PY, reçue au baptême à St-Jean d’Alcapiès (12229) le 23 juillet 1771 [27].

4) Marie-Anne PY Qui suit en III.

5) Antoine PY, baptisé à St-Jean d’Alcapiès (12229) le 13 novembre 1777 [28].

III Marie-Anne PY, reçue au baptême à St-Jean-St-Paul (12232) - Les Mazes Cne Saint JEAN et Saint PAUL, le 7 août 1774 [29].

Elle s’est mariée [30], à l’âge de vingt-sept ans, le 25 mars 1802 à St-Jean d’Alcapiès (12229) avec Antoine, Jean AMAT, Propriétaire, fils d’Antoine (†< 1802) et Marie-Anne SALVAN, né à St-Jean-St-Paul (12232) - Les Mazes Cne Saint JEAN et Saint PAUL, le 3 janvier 1771, décédé à St-Jean d’Alcapiès (12229) le 4 février 1862, à l’âge de quatre-vingt-onze ans, d’où :

1) Jean-Antoine AMAT, né à St-Jean-St-Paul (12232) - Les Mazes Cne Saint JEAN et Saint PAUL, le 2 janvier 1803, décédé à St-Jean d’Alcapiès (12229) le 13 octobre 1886, à l’âge de quatre-vingt-trois ans.

Il s’est marié, à l’âge de vingt-sept ans, le 22 novembre 1830 à Roquefort-sur-Soulzon (12203) avec Françoise, Claire GELY [31] [32], fille de Guilhaume ( 1764-1802) et Marie-Claire FOURNOL (°1766), sa cousine au 5ème degré [33], née à Roquefort-sur-Soulzon (12203) - Lauras, le 17 avril 1792, décédée à St-Jean d’Alcapiès (12229) le 6 mars 1848, veille de mardi gras, à l’âge de cinquante-cinq ans. Après environ un an et sept mois de veuvage, Jean-Antoine s’est marié une seconde fois, à l’âge de quarante-six ans, le 3 octobre 1849 à St-Jean d’Alcapiès (12229) avec Rose, Marie FOURNOL [34], fille de Jean-Pierre, Honoré (1761-1819) et Jeanne THOMAS (†1834), sa cousine au 5ème degré [35], née à St-Jean d’Alcapiès (12229) le 7 avril 1797, avant-veille du dimanche des Rameaux.

2) Marie-Anne AMAT, née à St-Jean d’Alcapiès (12229) - Mas de La Molinerie, cne St-Jean d’Alcapiès, le 6 mars 1805.

Elle s’est mariée, à l’âge de vingt-trois ans, le 18 juin 1828 à Roquefort-sur-Soulzon (12203) avec Jean-Pierre TEXTORIS, fils de Jean-Pierre et Marianne BARRIER (°1772), son cousin au 5ème degré [36], né à St-Affrique (12208) - Vailhauzy, le 15 juillet 1799.

3) Rose AMAT, née à St-Jean-St-Paul (12232) - Les Mazes Cne Saint JEAN et Saint PAUL, le 30 mars 1807, lendemain de Pâques, décédée à St-Jean d’Alcapiès (12229) le 26 juin 1888, à l’âge de quatre-vingt-un ans.

4) Julie, Sophie AMAT Auteur de la BRANCHE AÎNÉE qui suivra.

5) Pierre, Justin AMAT, né à St-Jean-St-Paul (12232) - Les Mazes Cne Saint JEAN et Saint PAUL, le 29 septembre 1812, décédé à St-Jean d’Alcapiès (12229) le 18 juillet 1897, à l’âge de quatre-vingt-quatre ans.

Il s’est marié [37], à l’âge de quarante-sept ans, le 19 octobre 1859 à St-Jean d’Alcapiès (12229) avec Constance GALZIN, Couturière [38], fille de Pierre, Honoré et Marie-Rose MARCORELLES (†1830), née à St-Jean d’Alcapiès (12229) le 27 mars 1821, y décédée le 25 août 1862, à l’âge de quarante et un ans. Après environ un an et onze mois de veuvage, Pierre, Justin s’est marié une seconde fois [39], à l’âge de cinquante et un ans, le 20 juillet 1864 à St-Jean d’Alcapiès (12229) avec Julie, Françoise FOURNOL [40], fille de Jean-Pierre, Honoré (1761-1819) et Jeanne THOMAS (†1834), sa cousine au 5ème degré [41], née à St-Jean d’Alcapiès (12229) le 19 juin 1807. Pierre, Justin s’est uni une troisième fois avec Marie-Anne BOSC, fille de Jean-Pierre (†< 1856), Propriétaire-cultivateur et Catherine CARLES, née à St-Jean d’Alcapiès (12229) vers 1813, y décédée le 19 juin 1856, à l’âge de quarante-trois ans environ [42].

6) Adrienne AMAT Auteur de la BRANCHE CADETTE qui suivra.

BRANCHE AÎNÉE

PDF - 27.3 ko
Branche Ainée

IV Julie, Sophie AMAT, née à St-Jean-St-Paul (12232) - Les Mazes Cne Saint JEAN et Saint PAUL, le 23 février 1810, décédée à Marnhagues & Latour (12139) - Laroquaubel, le 14 novembre 1875, à l’âge de soixante-cinq ans.

Elle s’est mariée, à l’âge de vingt-quatre ans, le 2 novembre 1834, lendemain de la Toussaint à Roquefort-sur-Soulzon (12203) avec Célestin CAPELLE [43], fils de Jean-François (†1822) et Jeanne BARRES ( 1751-1816), né à St-Jean-St-Paul (12232) - la Roquaubel, le 7 juin 1793, y décédé le 13 mars 1848, à l’âge de cinquante-quatre ans, d’où :

1) Antoine, Célestin CAPELLE, baptisé à Marnhagues & Latour (12139) - la Roquaubel, le 29 août 1835 [44].

Il s’est marié [45], à l’âge de trente et un ans, le 13 janvier 1867 à St Felix de Sorgues (12222) avec Eugènie BARASCUD, fille de Guilhaume (†1854), Propriétaire-cultivateur et Marie-Thérèse GALZIN, née à St Felix de Sorgues (12222) - Mascourbe, le 12 octobre 1840.

2) Rose, Marcelline CAPELLE, reçue au baptême à Marnhagues & Latour (12139) - la Roquaubel, le 24 avril 1837.

3) Jean-Philippe CAPELLE, Propriétaire-cultivateur, né à Marnhagues & Latour (12139) - Laroquaubel, le 1er avril 1839, lendemain de Pâques, baptisé à Marnhagues & Latour (12139) le même jour [46], y décédé le 21 juin 1880, à l’âge de quarante et un ans.

Il s’est marié religieusement le 13 février 1863 à St-Jean-St-Paul (12232), après avoir passé un contrat [47] le 1er février 1863 à St Felix de Sorgues (12222) avec Euphrasie, Nathalie, Sophie CAPELLE [48], fille de Pierre (1810-1868) et Nathalie, Julie MARAVAL (°1817), née à Marnhagues & Latour (12139) - la Roquaubel, le 30 octobre 1846, avant-veille de la Toussaint, décédée à Marnhagues & Latour (12139) - la Barraque, le 9 août 1929, à l’âge de quatre-vingt-deux ans, d’où :

a) Léon CAPELLE, Soldat, né à Marnhagues & Latour (12139) le 30 août 1865, y décédé le 16 octobre 1888, à l’âge de vingt-trois ans [49].

b) Eugène, Germain CAPELLE, Propriétaire-cultivateur, né à Marnhagues & Latour (12139) - la Roquaubel, le 16 mai 1868.

c) Valérie, Nathalie CAPELLE [50], née à Marnhagues & Latour (12139) - la Roquaubel, le 19 décembre 1870.
Elle s’est mariée, à l’âge de vingt ans, le 10 avril 1891 à Marnhagues & Latour (12139) avec Ferdinand PIERRE, domestique, né à Fondamente (12155) - Lenvernas de Montpaon, le 23 octobre 1866.

d) Eulalie, Clemence CAPELLE, née à Marnhagues & Latour (12139) le 26 novembre 1873, y décédée le 5 avril 1875, à l’âge de seize mois.

e) Jules, Marie CAPELLE, né à Marnhagues & Latour (12139) le 25 novembre 1875.

f) Euphrasie, Sophie CAPELLE, née à Marnhagues & Latour (12139) - Laroquaubel, le 4 juin 1879, décédée à Tournemire (12282) le 4 avril 1944, surlendemain du dimanche des Rameaux, à l’âge de soixante-quatre ans.

Elle s’est mariée [51], à l’âge de vingt-cinq ans, le 26 avril 1905 à Marnhagues & Latour (12139) - Larauquaubel, avant d’avoir passé un contrat [52] le 5 avril 1905 à St-Affrique (12208) avec Louis, Amédée, Michel BARRET [53], fils d’Hillarion (1832-1899), Propriétaire, Fournier et Marie, Virginie ROUCOULES (1841-1907), né à Tournemire (12282) le 15 octobre 1872, y décédé le 12 juin 1944, à l’âge de soixante et onze ans,

4) Pierre CAPELLE, reçu au baptême à Marnhagues & Latour (12139) - la Roquaubel, le 10 avril 1842 [54].

5) Jules CAPELLE, Cuirassier, baptisé à Marnhagues & Latour (12139) - la Roquaubel, le 4 juin 1846 [55], décédé à Marnhagues & Latour (12139) le 16 août 1870, à l’âge de vingt-quatre ans [56].

BRANCHE CADETTE

PDF - 25.5 ko
Branche Cadette

IV Adrienne AMAT, née à St-Jean d’Alcapiès (12229) - Mas de La Molinerie, cne St-Jean d’Alcapiès, le 19 février 1820, décédée à St Georges de Luzençon (12225) le 30 août 1910, à l’âge de quatre-vingt-dix ans.

Elle s’est mariée [57], à l’âge de trente-deux ans, le 21 mai 1852, lendemain de l’Ascension à St-Jean d’Alcapiès (12229) avec Charles, Antoine BOUZARD, propriétaire [58], fils de Jean-Pierre (1780-1848), Cultivateur et Marie BERNARD (1783-1863), né à Roquefort-sur-Soulzon (12203) - Boutinenques, cne Roquefort, le 22 décembre 1814, y décédé le 24 janvier 1876, à l’âge de soixante et un ans, d’où :

1) Mort Né BOUZARD, né à Roquefort-sur-Soulzon (12203) - Boutinenques, cne Roquefort, le 7 mars 1853, y décédé le 7 mars 1853.

2) Marie, Albine BOUZARD, née à Roquefort-sur-Soulzon (12203) - Boutinenques, cne Roquefort, le 3 mars 1854, surlendemain du mercredi des Cendres, décédée à St Georges de Luzençon (12225) le 8 décembre 1938, à l’âge de quatre-vingt-quatre ans.

Elle s’est mariée, à l’âge de dix-huit ans, le 27 novembre 1872 à Roquefort-sur-Soulzon (12203) avec Eugène, Dieudonné DURAND, Agriculteur [59], fils de Joseph, Pierre, Alexandre (1794-1884), docteur en médecine et Marie-Rose, Félice CROS (1802-1881), né à St Georges de Luzençon (12225) le 23 septembre 1837, y décédé le 29 mars 1909, à l’âge de soixante et onze ans, d’où :

a) Marie, Charles, Alexandre DURAND, né à St Georges de Luzençon (12225) le 22 novembre 1873, y décédé le 26 mars 1876, à l’âge de deux ans.

b) Alexandre, Charles, Antoine, Joseph DURAND, médecin à bord du Florida, né à St Georges de Luzençon (12225) le 25 mars 1876, décédé à Marseille (13000) en 1940, à l’âge de soixante-trois ans.
Il s’est marié, à l’âge de trente-cinq ans, le 24 août 1911 à Marseille (13000) avec Marie BESSON.

c) Marie, Charles, Justin DURAND, né à St Georges de Luzençon (12225) le 23 décembre 1878, avant-veille de Noël.

d) Alexandre, Marie, Clément DURAND, banque, droit international, né à St Georges de Luzençon (12225) le 17 février 1881, décédé à Paris (75000) en septembre 1932, à l’âge de cinquante et un ans.

Il s’est marié, à l’âge de trente-six ans, le 9 juin 1917, surlendemain de la Fête-Dieu à Millau (12145) avec Renée LASVENGUTHE, rédactrice [60], née en 1893, décédée en mai 1979, à l’âge de quatre-vingt-six ans,

e) Charles DURAND, ingénieur, né en 1883, décédé à Millau (12145) en septembre 1942, à l’âge de cinquante-neuf ans. Il s’est uni avec Pauline VINCENT,

f) Eugène DURAND, Ingénieur, né à St Georges de Luzençon (12225) le 3 août 1885, y décédé le 1er octobre 1971, à l’âge de quatre-vingt-six ans.

Il s’est marié, à l’âge de trente ans, le 3 février 1916 à Paris (75000) avec Marguerite, Julie, Germaine REVIRON. Eugène s’est marié une seconde fois, à l’âge de quatre-vingt-cinq ans, le 19 janvier 1971 à St Georges de Luzençon (12225) avec Jeanne, Hortense REVIRON.

g) Henri DURAND [61], sergent aux zouaves, né à St Georges de Luzençon (12225) le 30 août 1890, décédé en septembre 1916, à l’âge de vingt-six ans [62].

h) Amélie DURAND, née à St Georges de Luzençon (12225) - barry de coulot, le 8 octobre 1895, décédée à St Georges de Luzençon (12225) - les Aires, le 23 janvier 1975, à l’âge de soixante-dix-neuf ans.

Elle s’est mariée religieusement à l’âge de vingt-quatre ans, le 28 avril 1920 à St Georges de Luzençon (12225) avec François, Jean-Marie CROS [63], fils de Jean, Gustave, Hiacinthe (1863-1944) et Clémence, Sophie, Madeleine CREBASSA (1866-1923), né à St Georges de Luzençon (12225) - les Aires, le 1er février 1893, y décédé le 12 juin 1974, veille de la Fête-Dieu, à l’âge de quatre-vingt-un ans,

3) Mort Né BOUZARD, né 1855 + 1855


[1P : SOLIER Gabriel de Lapanouse M/ ROQUEFEUIL Anne ép. MARLHOU Joseph de Saint-Jean-d’Alcas

[2Pr : ROQUEFEUIL Anthoine de St Jean et FABRE Jacques de Lapanouse.

[3pr : assistés le fiancé de sa mère et d’Antoine CARLES, de Saint Jean d’Alcas son frère ainé, de Jean RAMES ménager et d’Antoine CROS ses beaux frères et de Pierre CARLE bourgeois de Mascourbe son cousin, la fiancée Isabeau ROQUEFIOL de son père,

[4Source : 7735 - CM 12-02-1737 - M° ROUSTAN Laurent, de Nonenque - AD 34

[5p. ROQUEFEUIL Joseph de St Jean d’Alcas

[6pr : CARLES Elisabeth, son épouse et CARAT Jeanne

[7pr : ROQUEFEUIL Louis (Sr), maréchal à forge de St Jean d’Alcas ; REFREGIER Jean Antoine et GUIBERT Joseph, lab.

[8p. CROS Antoine de St Jean m. DURAND Catherine ép. ROQUEFEUIL Joseph Antoine de St Jean

[9p. GUIBERT François de St Jean

[10pr : CARLES Joseph, frère ; LOUIRETTE Jean et Louis de Vendeloves.

[11Elle a environ 3 ans de plus que lui

[12p. CELIER Pierre de St Affrique
m. ROQUEFEUIL Jeanne ép. GUIBERT François de St Jean d’Alcas

[13p. ROQUEFEUIL Joseph
m. CALVET Elizabeth de Nonnenque

[14p. RAMES Jean de St Jean
m. CARLES Catherine de St Jean

[15pr : BRANDOUIN Jean (Sr) de Cornus ; ROQUEFEUIL Jean (Sr), maréchal à forge de St Jean d’Alcas et ROQUES Pierre, menuisier.

[16p. ROQUEFEUIL Anthoine
m. BAGES Catherine vve CARLE Antoine

[17pr : CARAMEL Antoine 26 ans cult neveu

[18pr : TAILLEFER Pierre ; CARLES Joseph, frère de la mariée et ROQUEFEUIL Joseph Antoine, oncle de St Jean.

[19p. MARCORELLES Pierre, de Lauras
m. R(?) Cecille aïeule

[20p. PY Pierre père du père
m. CARLES Elisabeth soeur de la mère

[21decede la veille dom mas d’alzac
pr : ARNAL Antoine 54 ans Cult Beau frere

[22pr : De Roquefort : VAYSSETTE Guillaume, 30 ans, tisserand & HERAIL Pierre, Jean, sénior, aubergiste, 64 ans ; Cult. : AMAT Antoine, Les Mazes, 30 ans & MARCORELLES Pierre, Lauras, 48 apy -

[23Leur union dura environ 22 ans et 11 mois

[24P. VIDAL Jean, Caumeillet
M. CAZES Anne, ép. Benoit ANDUZE, Lentioulel

[25pr : SENEGAS Basile cult dom 37 ans beau fils - ARNAL Jean Pierre prop cult 49 ans Neveu

[26p. CARLES Louis, père de la mère
m. MARCORELLE Anne, mère du père

[27p. PY Pierre,frère du père
m. CARLES Jeanne, soeur de la mère

[28p. CARLES Antoine, frère de la mère
m. GENIEZ Marie, ép. de PY Antoine

[29p. CARLES Joseph frère de la mère
m. PY Cecile, soeur du père

[30pr : PY Jean 34 ans, MARCORELLES Pierre 48 ans de Lauras, VAYSSETTES Guillaume 30 ans de Roquefort, HERAIL Pierre Jean

[31Leur union dura environ 17 ans et 3 mois

[32Il a environ 10 ans et 8 mois de moins qu’elle

[33Via : Jean MARCORELLES

[34Il a environ 5 ans et 9 mois de moins qu’elle

[35Via : Jean MARCORELLES

[36id.

[37CM REYNES St AFF 15/10/1859

[38Leur union dura environ 2 ans et 10 mois

[39CM REYNES ST aFF 17/07/1864

[40Il a environ 5 ans et 3 mois de moins qu’elle

[41Via : Jean MARCORELLES

[42pr : AMAT Antoine cult 53a beau frere

[43Leur union dura environ 13 ans et 4 mois

[44p . AMAT Antoine, grand’père, des Mazes (Saint Jean le Bas)

[45pr : BARASCUD Guillaume, cult, 32 ans, frère et François, maréchal de forge, 60 ans, oncle CAPELLE Pierre, 25 ans, cult à Marnhagues, frère

[46p. CAPELLE Jean, son oncle
m. CAPELLE Virginie

[47Source : 7739 - CM 01-02-1863 - Me Carel à St-Félix de Sorgues

[48Leur union dura environ 17 ans et 4 mois

[49pr : CAPELLE Jean, 25 ans, son frère

[50ce couple est parti vers Gignac (34)

[51CM 05-04-1905 à St-Affrique chez Me Arnal

[52Source : 7738 - CM 05-04-1905 - Me Arnal de St-Affrique

[53Leur union dura environ 38 ans et 11 mois

[54p. TESTORI Pierre, de Vaillausi

[55p. BALDY Bazile

[56tué d’un coup de feu à la tête

[57CM Me ROUQUAYROL à St Affrique 08/05/1852

[58Leur union dura environ 23 ans et 8 mois

[59Leur union dura environ 36 ans et 4 mois

[60Leur union dura environ 15 ans et 2 mois

[61mort à la guerre de 14-18

[62TRANSCRIPTION de décès d’après jugement du 01-12-1917, par le tribunal de Millau sergent au 142ème Régiment d’Infanterie, 9ème Compagnie, décoré de la Croix de Guerre matricule 235 au recrutement et 07591, au corps
décédé au secteur de Bezonvaux, Meuse, le 11-09-1917, tué à l’ennemi
Mort pour la France
Note : la commune de Bezonvaux (à 14 klm, au N.N.E.de Verdun) fut entièrement détruite durant la guerre et ne fut pas reconstruite

[63Leur union dura environ 54 ans et 1 mois


Commentaires

Logo de Suzanne BARTHE
Complément à la généalogie de la famille Roquefeuil
jeudi 29 décembre 2011 à 16h32 - par  Suzanne BARTHE

Comme nous l’avons déjà souligné, la particule n’est pas obligatoirement synonyme de noblesse, tout comme son absence n’indique pas forcément la non appartenance à la dite noblesse. Il faut aussi noter les particules de « notabilité » (fréquente à une certaine époque par exemple chez les notaires et les marchands). Nous pouvons voir également dans les actes un ‘de’ précédant le patronyme principalement pour les filles « de »…

Pour ce qui est des ROQUEFEUIL, nous avons, d’une part, la famille à l’origine de l’une des plus anciennes maisons féodales du Languedoc et de Rouergue, dont l’appartenance à la noblesse est incontestable et qui s’est divisée en de nombreuses branches, dont l’une installée à VERSOLS, comme nous l’avons évoqué dans notre article sur VERSOLS ET LAPEYRE. Par ailleurs, nous avons une famille ROQUEFEUIL originaire de VERSOLS, étudiée par Maurice MIQUEL. Nous n’avons (pour le moment) aucun acte permettant de relier ces deux familles, et, comme vous le savez nos travaux se basent UNIQUEMENT sur des ACTES, et nous devons conserver cette politique afin de rester crédibles.

En ce qui concerne les TREMOLIERES : cette famille tire son nom et ses origines (dès le XIIIe siècle) du village de La TREMOLIERE, paroisse d’Arques, où elle s’est perpétuée jusqu’à nos jours. Cette famille a également essaimé plusieurs branches qui se sont installées à Laissac, Rodez, Canet-de-Salars, Saint-Saturnin-de-Lenne, La Roque Vazergues, etc… Nos bases contiennent près de 150 CM et testaments sur ce patronyme, nous y trouvons des notaires, des avocats, des bourgeois, des laboureurs, mais aussi des travailleurs et autres brassiers. L’auteur de la branche TREMOLIERES DE ST SATURNIN est probablement Guillaume, notaire x Catherine Couderc. Leur fils, autre Guilhaume, contracte mariage le 21.111627, chez Me Anthoine Gaubert à Ségur avec Marie Buscalet. D’où François, également notaire, qui épousera par contrat du 17.08.1661, à Laissac, Suzanne Rotgier,.. Et Pierre, marchand, qui contractera mariage le 01.08.1667 avec Marguerite « de » Capblat, fille de Tristan Capblat, marchand, et de Delle Marthe de Malzieu. La descendance fort nombreuse de ces familles ne nous permet pas de tout évoquer dans ce commentaire, mais une consultation de nos bases ne peut qu’être utile …

Pour ce qui est de la famille RUDELLE, elle semble avoir son origine dans le village de NEIRAC où vivait au XVe siècle Hughes RUDELLE dont la descendance exerça le notariat, puis des charges judiciaires. Cette famille possédait des biens nobles dénombrés en 1634 par Jean et Antoine RUDELLE. Sur les 370 fiches de notre base « notaires », seulement un pourcentage infime est confirmé en noblesse (relativement tardivement) La branche issue de Jean Rudelle, de Cassagnes, marié avec Antoinette de Melet, fille de Thomas de Melet, bailli de Rodez, fut anoblie en 1573 et maintenue en noblesse en 1701. Nous citerons aussi le CM du 05.12.1680 : Noble Firmin de Rudelle, seigneur des Adrech, fils de + Noble Guillaume de Rudelle, Seigneur de La Fregière & de Delle Elizabeth de Barrau. Nous pouvons aussi citer le CM du 13.05.1744 (Me PONS – Rodez) Bernard de Rudelle, Seigneur de la Calmette, Conseiller du Roi, Lieutenant en l’élection de Rodez, Fils de Jean de Rudelle, avocat et de Catherine Calmette.

A chacun des chercheurs de voir à quelle branche de la famille il peut se « raccrocher »… en gardant à l’esprit que de toute façon la seule vraie noblesse est après tout celle du coeur

Logo de JMPailhoriès
Complément à la généalogie de la famille Roquefeuil
jeudi 15 décembre 2011 à 22h38 - par  JMPailhoriès

Bravo pour ces généalogies. On voit dans ces chroniques familiales que les choses se croisent souvent avec nos propres généalogies ici ou la...Le monde généalogique est petit...

J’en profite pour vous poser une question sur ces grandes familles, que j’avais évoqué sur mon message précédent sur l’autre généalogie Roquefeuil.

La famille de Roquefeuil est une des grandes familles aristocratiques rouergate, dont une des branches était implantée à Versols.

Y a t il un lien entre cette famille, noble et la famille Roquefeuil (sans de)
On voit parfois disparaitre une particule , comme on l’observe aussi avec des (de) Trémolières, des (de) Rudelle etc..

Y a t il une explication pour ces disparitions, plus anciennes que la Révolution ?

Cordialement