Elizabeth Medora LEIGH-BYRON

De Newstead Abbey à Versols et Lapeyre
lundi 5 décembre 2011
par  Suzanne BARTHE

Nous ne pouvons parler de la famille BYRON sans évoquer Newstead Abbey

JPEG - 15 ko
Newstead Abbey

et ses fantômes… Ce lieu est intimement lié à la famille… et son étrange histoire explique peut être en partie la curieuse et tumultueuse vie de ses propriétaires successifs…
Cette abbaye fut un prieuré pendant presque 400 ans… Le prieuré Sainte-Marie de Newstead, de l’ordre de Saint-Augustin, fut fondé par le roi Henri II d’Angleterre vers 1170, en repentance du meurtre de saint Thomas Becket.

Au XVIe siècle, durant la Réforme, alors que le protestantisme se répandait dans toutes l’Europe, Henry VIII qui avait déjà été excommunié par l’église catholique pour avoir rompu son mariage avec Catherine d’Aragon, décida d’éradiquer tout ce qui restait du catholicisme dans son pays. Il décida de confisquer les terres de l’église et de les répartir entre certains de ses nobles. En 1540, il vendit l’abbaye de Newstead à Sir John Byron de Colewycke pour 810£ et c’est ainsi qu’elle devint la propriété de la famille Byron et qu’elle le demeurera durant près de trois cent ans.

Les Byron (Biron, Burun) étaient venus de Normandie, dans la foulée de Guillaume le Conquérant. Leur devise était : « Crede Biron ».

Au XVIIIe siècle, un violent conflit de famille (ce ne sera ni le premier, ni le dernier) opposa le 5e baron Byron à son fils qui voulait épouser sa cousine germaine (pratique relativement courante dans la famille…). Le fils ayant passé outre l’opposition paternelle, le père, pour se venger, entreprit Byron {JPEG}de ruiner le domaine pour que son fils n’hérite que de dettes et de biens dépréciés. Ce plan échoua car le fils et le petit-fils moururent les premiers !!!

En conséquence, à la mort du 5e baron en 1798, la propriété passa à son petit-neveu, notre fameux Lord Byron père de Medora . Le domaine fit grande impression au jeune poète qui s’efforça de le restaurer, mais son état de délabrement et les frais considérables nécessaires à sa restauration le contraignirent à le mettre en vente en 1812.

De nombreuses légendes courent sur Newstead Abbey : « En 1576, le fils illégitime de Sir John Byron dit « le Petit Sir John avec la Grand Barbe », hérita de l’abbaye. Étrangement, lui et sa femme moururent le même jour à quelques heures d’intervalle. On raconte qu’après sa mort, «  ses serviteurs refusèrent d’aller dans la bibliothèque de Newstead car maintenant que leur maître était mort, ils regrettaient qu’il ne puisse plus s’assoir dans sa chaise au coin du feu en fumant sa pipe et lisant un livre. Encore plus étrange, Sir John fut vu plusieurs fois assis sur sa chaise dans la bibliothèque après sa mort. Cela arriva environ six mois puis, il disparu petit à petit et on ne le revit plus jamais. »

Mais un autre spectre hante les murs de l’abbaye de Newstead depuis des siècles maintenant. Ce fantôme est connu sous le nom du Moine Noir et aurait l’habitude d’apparaitre avant qu’un malheur ne frappe la famille Byron, comme par exemple la mort de l’un ses membres. La légende raconte d’ailleurs que lorsque l’un des membres de la famille meurt, le fantôme de ce moine apparait pour se réjouir de la tragédie par contre il fait triste mine pour les occasions heureuses comme les naissances. Bien que personne ne sache vraiment qui était ce fantôme de son vivant, le fait qu’il ait le visage sombre surmonté d’un capuchon, rappelle les hommes qui usurpèrent les terres de l’église … Le fantôme en voudrait donc à la famille Byron.

George Gordon Byron raconta qu’il rencontra le fantôme lors de son propre mariage avec Annabella Milbanke, Lady BYRON {JPEG} mariage qu’il décrit comme «  le pire événement de sa vie   » et il y fait allusion dans son poème Don Juan . Mais ce n’est pas la seule fois qu’il rencontra le fameux moine. En effet, il raconte que l’une des chambres près de la sienne était hantée et qu’il se réveilla un jour ayant la sensation que quelque chose montait sur son lit : « il se retrouva nez à nez avec une créature sans forme au regard rouge et brillant ». Mais quittons les légendes des Midlands pour nous intéresser à la Généalogie de Medora… Nous avons tenté d’être aussi clairs que possible, et avons été contraints à certaines répétitions en raison des nombreuses « situations complexes »…


Notre propos ne sera pas ici de présenter l’œuvre littéraire de George Gordon, sixième Lord Byron, mais d’évoquer cette étrange famille à la lignée prestigieuse… N’oublions pas que la mère de Byron descendait du roi Jacques 1er d’Ecosse, et que la famille BYRON était noble depuis 1643. Cependant, des deux côtés de la famille, des «  personnages excentriques et fous : guerriers, aventuriers, et même criminels  » parsèment les branches de cet arbre généalogique… Rarement une famille présenta autant d’implexes… de relations extra conjugales, de mariage entre cousins, sans parler d’adultère et d’inceste.... ainsi que nous allons le voir…


(1) William Byron, 4th Lord Byron
(°1669 & +1736), épouse en 1720 Frances Berkeley (fille de William, Lord Berkeley of Stratton). Dont :

(1.1) William Byron, °1722 & +1798. Il épouse en 1747 Elizabeth Shaw.

(1.2) John Byron, ° le 8 novembre 1723 & + le 10 avril 1786. “Admiral of the Royal Navy”, Gouverneur de la colonie de Terre Neuve (Newfoundland de 1769 à 1772), Commandant en chef en Amérique du Nord en 1779. Il avait épousé le 8 septembre 1748 Sophia Trevanion of Caerhays (° 1729, + 6 novembre 1790, inhumée le 12 novembre 1790 dans l’abbaye de Bath). Dont :

(1.2.1) John Byron, "Mad Jack", (Jack le fou) “Captain of Coldstream arms”,Augusta LEIGH {JPEG}
° 7 février 1756 . Il décèdera le 2 aout 1791 à Valenciennes (certaines sources évoquent un suicide).
Il avait épousé le 9 juin 1779 Amelia d’Arcy, après le décès de cette dernière, Il avait épousé le 13 mai 1785 Catherine Gordon of Gight (fille de George Gordon et Catherine Innes) qu’il quitta alors que son fils avait 3 ans.
Dont :

(1.2.1.1) (par Amelia) Augusta Marie Byron, °26 janvier 1784 & +1851.
Elle épouse en 1807 le Colonel George Leigh (voir ci-dessous).
Elle a une liaison avec son demi-frère George Gordon Byron-Noel.

(1.2.1.2) (par Catherine) George Gordon Byron-Noel, 6th Lord Byron, °22 janvier 1788, 6 Holles street Cavendish square, Londres & + 19 avril 1824, Missolonghi, Grèce.
Il a une liaison avec sa demi-sœur Augusta (fille de John Byron et Amelia d’Arcy, voir ci-dessus). Dont
Elizabeth Medora LEIGH (1814-1849)

Medora {JPEG}Il épouse le 2 janvier 1815 Anne Isabella Milbanke.

Dont
Augusta Ada BYRON (1815-1852)
Le couple se sépare en janvier1816.

Il a une liaison avec Claire Clairmont,
dont Alegra Alba BYRON (1817-1822)

(1.2.2) Frances Byron épouse Charles Leigh, “General”. Dont :

(1.2.2.1) George Leigh, « Colonel »,
qui épouse en 1807 sa cousine Augusta Byron (voir ci-dessus).
Dont :

(1.2.2.1.1) Georgiana Augusta Leigh, ° 4 novembre 1808. Elle épouse le 4 Février 1826 Henry Trevanion (qui sera également père de Marie par sa sœur, Medora). Dont :

(1.2.2.1.1.1) Bertha Trevanion °1826 & +1858.
(1.2.2.1.1.2) Agnes Trevanion, °1828 & +1882.
(1.2.2.1.1.3) Ada Trevanion, °1829 & +11 février 1882.

(1.2.2.1.2) Augusta Charlotte Leigh, ° 9 février 1811 & + mars 1830.
(1.2.2.1.3) George Henry John Leigh, ° 3 juin 1812.
(1.2.2.1.4) Frederick George Leigh, ° 9 mai1816.
(1.2.2.1.5) Amelia Marianne Leigh, ° 27 novembre 1817.
(1.2.2.1.6) Henry Francis Leigh, ° 28 janvier 1820.

(1.2.3) George Anson Byron, °1758 & +1793. Il épouse en 1779 Henrietta Dallas. Dont :

(1.2.3.1) George Anson Byron, 7th Lord Byron, °1789 & +1868.
Il épouse en 1816 Elizabeth Chandos-Pole.

(2) Barbara Berkeley, +1772.
Elle épouse le 29 mars 1726 John Trevanion (°1667).
Dont :

(2.1) Sophia Trevanion, °1729 & +6 novembre 1790 & inhumée le12 novembre 1790 Bath Abbey. Elle avait épousé le 8 Septembre 1748 son cousin John Byron (voir supra la descendance).

(2.2) Frances Trevanion, °1727 & +1762. Elle épouse en1747 John Bettesworth. Dont :

(2.2.1) John Bettesworth, +1789. Il avait épousé Frances Eleanor Tomkyns. Dont :

(2.2.1.1) John Purcell Bettesworth Trevanion, °1780 & +1840 à Bruxelles. “Major in Dragoon Guards”. Il épousa Charlotte Hosier. Dont :

(2.2.1.1.1) Henry Trevanion, °1805 & +25 décembre 1855. Il épousa Georgianna Leigh & eu une liaison avec Augusta Leigh.

Note : Lord George Gordon Byron "6th Lord Byron"
A une liaison avec sa demi-soeur Augusta Byron Leigh, issue du mariage de son père John "Mad Jack" Byron avec Amelia D’Arcy, qui divorça de son premier époux, le Marquis de Carmarthen (plus tard « Duke of Leeds » ; voir ci dessous) en 1779 pour épouser Jack. Amelia décéda le 27 janvier 1784 à la suite « de complications pour avoir été contrainte d’accompagner son époux à la chasse trop tôt après avoir donné naissance à sa fille ». La mère de George était Catherine Gordon, la seconde épouse de Jack Byron, et la fille de George Gordon, « 12th Laird of Gight » (+1779) & Catherine Innes.
Byron a une liaison avec Claire Clairmont voir descendance ci-dessous
Byron épouse le 2 janvier 1815 Anne Annabella Milbanke (1792-1860) dont il se séparera en 1816. Dont Augusta Ada Byron (1815-1852). Seule fille légitime de Byron… Elle fut mathématicienne, astronome, pionnière de la programmation informatique. Ada Lovelace {JPEG}

(1) (par Claire) Allegra Alba Byron, °JAN 1817 & +1822.

(2) (par Augusta) Elizabeth Medora Leigh, ° 15 avril 1814 & + 28 aout 1849.

Medora eut une liaison avec son beau-frère, Henry Trevanion (il était marié à sa soeur ainée, Georgiana Leigh, fille d’Augusta et de George Leigh)
Puis Medora épousa le 23 aout 1846 à VERSOLS & LAPEYRE, en Aveyron (France) Jean-Louis Taillefer, cultivateur, ancien sergent, ordonnance du Général de Grammont.

(2.1) (par Henry) Marie Violette Trevanion, née le 19 mai 1834 au lieu dit « Penhoat », Pays de Saint Thégonnec, déclarée le 21 mai à Plounéour Menez. Déclaration effectuée par son père Henry TREVANION, qui signe. Elle entrera en religion sous le nom de "Sœur Saint-Hilaire" en 1856. Elle décèdera en 1873.

(2.2) (par Jean-Louis) Elie TAILLEFER, né le 27 janvier 1846 à Saint-Affrique. Il est déclaré le 28 Janvier par son père, Jean Louis TAILLEFER, « soldat au huitième régiment de hussards, et natif de Lapeyre », Elie décèdera le 29 janvier 1900, à SETE (34)

Mortalité précoce
Ne doit-on pas s’interroger sur la mortalité précoce dans la famille Byron…
Fatalité ? Maladie génétique (aggravée peut être par la consanguinité ?)
Pour ne citer que les personnes que n ous avons particulièrement étudiées

  • • John Byron + 2 aout 1791, à l ’âge de 35 ans, père de
  • • George Gordon Byron + 19 avril 1934, à l’âge d e 36 ans, père de
  • • Elizabeth Medora Leigh Byron + 28 aout 1849, à l’âge de 35 ans, mère de
  • • Marie Taillefer (Trevanion) + 28 juin 1873, à l’age de 39 ans

Voir aussi notre étude concernant « Les enfants de Medora », ainsi que la « Généalogie TAILLEFER », et dès à présent notre article sur Versols et Lapeyre


Commentaires

Logo de BOUSSAC
Elizabeth Medora LEIGH-BYRON
dimanche 29 mai 2016 à 20h57 - par  BOUSSAC

Dans mon arbre généalogique, le premier de mon Arbre : Guillaume BOUSSAC (ou Guillaume de Boussac) épouse Françoise BIRON (ou Byron ou Birou) à Montpezat du Quercy aux enrivrons de 1700 ??

Logo de coulombie@aol.com
Elizabeth Medora LEIGH-BYRON
mardi 6 décembre 2011 à 10h40 - par  coulombie@aol.com

Félicitations pour cette fabuleuse généalogie, dont une descendante est venue se marier et mourir en notre Rouergue.